Opera callas diva : une expérience exceptionnelle

2 octobre 2020

Blog

0 commentaires

Cette semaine aura été marqué par une importante et belle livraison : deux colis de 70 kg chacun sont arrivés il y a quelques jours dans notre showroom, des enceintes Opera callas diva. Le rendu est si exceptionnel qu’il m’est impossible de ne pas partager mon plaisir et vous inviter aussi à une experience d’écoute hors du commun. Déballage, rodage, explication du principe de rayonnement arrière et récit d’une découverte unique.

La première chose qui frappe au déballage malgré le poids de près de 70 kg de ces jolis bébés, c’est d’abord la finition, une perfection à l’italienne, de magnifiques menuiseries, une jolie facade en simili cuir dur, le tout surmonté un chapeau avant incliné noir transparent qui fait joliment apparaitre le  nom de Callas Diva. Le socle à monter est en acier qui offre quatre imposantes pièces de découplage à visser, permettant au passade d’incliner légèrement vers l’avant ces imposantes pièces. L’architecture des haut parleur  de cette enceinte trois voix est assez inédite deux haut parleurs médium grave placé en haut et en bas de la face avant en plus du twetters avant. Mais la caractéristique spécifique de ces enceintes est la dipolarité avec deux tweeter arrières qui, on le verra plus tard, offre une scène sonore d’une incroyable réalisme.

Histoire d’une marque et d’une passion pour les cantatrices italiennes

Giovanni Nasta, le fondateur des enceintes Opera et des électroniques unison research nous a quitté en mai dernier, c’était aussi un immense amateur de musique, il avait notamment une passion pour les voix, ainsi nombre de ces enceintes ont empruntés les noms de Pavarotti, Caruso ou Malibran. C’est donc tout naturellement que la série d’enceintes haut de gamme qui a vu le jour à la fin des années quatre vingt s’est appelé Callas et cette Callas diva a vue le jour en 1988 avec un premier modèle dont la deuxième version est sortie en 2016 . Ce modèle a été inspiré directement du vaisseau amiral de la marque : “la grand callas” en reprenant l’essentiel de sa technologie mais avec une démarche d’une utilisation plus facile dans de nombreux intérieurs.

Une grande enceinte mais facile à utiliser

Sa taille et son poids impressionnent, mais le fabriquant a réellement conçu une enceintes facile à utiliser sur de nombreux plans, son équipement arrière (nous reparlons dans le paragraphe suivant) nécessite comme toutes les enceintes de ne pas être collé au mur arrière, mais ni plus ni moins. Cette enceinte a aussi été conçue pour faire des écoutes de proximité à moins de deux mètre,  faire cette experience offre un spectacle réellement tridimensionnel étonnant mais nécessite d’etre bien entendu parfaitement centré. 

L’utilisation de ces enceintes dans notre showroom de 25 mètres carrés avec une écoute à environ 3,5 mètres s’est avéré très facile et idéale . Le rendement confortable de ces enceintes (90dB) lui offre par ailleurs la possibilité d’être “driver” par un grand nombre d’amplificateurs sans être contraint d’avoir des monstres de puissance. Par exemple nous avons associé à ces divas trois différents amplificateurs, notre préféré en terme de confort et de richesse acoustique a sans nul doute été le merveilleux ampli unison research sinfonia anniversary, mais une association avec son homologue hybride unico due (2x100w) n’a nullement offert un spectacle au rabais ni non plus avec le “petit” peachtree nova dont la puissance de ses 150w a parfaitement emballés nos “Divas”.

Une technologie de rayonnement arrière

Nous y voici, au coeur de la spécificité de cette enceinte, une technologique dipolaire qui offre un rayonnement arrière grace aux deux tweeters arrières. Opera est d’abord parti d’un constat : tout système de reproduction de hautes fréquences, devient directionnel, cela signifie que la puissance acoustique émise dans la pièce diminue à mesure que la fréquence augmente. L’utilisation d’une source auxiliaire qui rayonne vers la paroi arrière est une option qui permet réellement de compenser le phénomène directionnel des hautes fréquences, cette source d’émission auxiliaire émet dans toutes les directions sauf le long de l’axe d’écoute.

Grâce à une étude minutieuse de la géométrie de l’enceinte, Opera a réduit la source auxiliaire à un “dipôle naturel” avec seulement deux tweeters. La source auxiliaire est équipée de son propre filtre cross-over qui permet d’ajuster la coupe et l’atténuation selon les besoins. L’effet du dipôle arrière est évident : tout d’abord, il est possible d’aligner le niveau du tweeter avant sans boost artificiel et cela rend la reproduction précise, pleine mais dénuée d’agressivité . Le rayonnement arrière alimente le champ réfléchi sans interférer avec le son direct, tout en préservant la précision de la réponse transitoire.

Mes écoutes

Sur l’une de nos playlists de référence, quelques secondes suffisent pour apprécier la différence, meme en période de rodage, l’exceptionnelle immersion dans la scène sonore est immédiate, cela redonne à la musique une ampleur inédite avec un sentiment de réalisme totalement exceptionnel.

Cet aspect immersif ne doit pas nous faire oublier toutes les autres qualités  avec un grave tendu mais absolument pas invasif, la projection avant permet d’apprécier la dynamique de nombreux registres de musiques modernes tout en limitant cet effet piston trop souvent démesuré qui finit par provoquer inévitablement une fatigue auditive. Le medium est somptueux et les hautes fréquences bien évidemment uniques, aériennes offrant une écoute d’une homogénéité exceptionnelle, le niveau très élevé de détail m’a réellement fait découvrir de nouvelles informations sur des albums que j’écoute depuis plus de 10 ans !

Les concert live deviennent ici totalement participatif ! Ils transportent immédiatement l’auditeur dans la salle où vous pourrez déguster tous les effets de salles, les voix deviennent plus belles,  plus charnelles, plus proches et que dire de toutes les formations qu’ils soient trio, quartet, orchestres ou choeurs où vous devenez le temps d’une écoute un auditeur actif avec une immersion des plus rares.

Cerise sur le gateau

Comme vous l’avez compris sont enceintes sont disponibles à l’écoute dans notre showroom, ne passez pas à coté d’une experience d’écoute pareille, la vie est courte et le temps file ! Pour le reste l’investissement dans une telle paire d’enceintes n’est pas négligeable (8490€ la paire) mais comparer des enceintes haut de gamme est un exercice cruel pour la concurrence car le tarif demandé reste exceptionnel pour le niveau de plaisir proposé. Vos meilleures expériences écoutes vont être sérieusement “challengées”, car ces opera diva sauront à bien égards vous surprendre  et renouveler avec émerveillement votre plaisir de l’écoute de la musique.


Pour réserver une écoute et pour connaitre une éventuelle offre de reprise de vos matériels :
(pour l’acquisition d’une paire d’enceintes pareille, on va se mettre en quatre), c’est ici : michel@larepubliqueduson.com – 01 60 13 15 86  /  06 31 12 09 05


  • Enceintes colonnes
  • 2 Haut parleur de 8″
  • 1 haut parleur de 7″ avec une membrane en polypropylene
  • 1 twitter Scanspeak D26
  • Nombre de voies : 3
  • Double borner pour possible bi amplification
  • Réponses en fréquence : 30 – 25000 Hz
  • Sensibilité : 90 dB
  • Puissance maximum : 240 watt RMS
  • Impedance nominale : 4 Ohms
  • Positionnement : au moins 20 cm du mur arrière
  • Finition cuir
  • Dimensions: 116 x 37 x 53,5 cm
  • Poids : 65 kg (pièce, structure métallique à la base inclus)
  • 8590 € la paire

Coloris : Noyer laqué ou Acajou laqué – Made in Italy

Partager cet article :

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>