Soignez vos sources !

19 juin 2020

Blog

0 commentaires

Votre ampli et vos enceintes sont un peu les arbres qui cachent la foret de votre système haute fidélité, car le choix d’une source est aussi déterminant et reste trop souvent considéré comme secondaire. S’intéresser et choisir une source de qualité représente une option des plus sérieuses pour upgrader votre système actuel, ( drive, lecteur CD, DAC, lecteurs réseaux …suivez le guide !

S’équiper un véritable DAC haut de gamme, se doter un très bon lecteur CD , changer la cellule de sa platine vinyle ou écouter (ENFIN) des fichiers FLAC sont autant de bonnes résolutions qui pourraient véritablement vous offrir un saut qualitatif. L’intérêt de ce grand jeu modulable de la HIFI un peu à la facon d’un lego évolutif est précisément de procéder à des changements à la carte pour découvrir les effets bénéfiques pas à pas sur votre système, je recommande en effet de ne changer d’un élément à la fois sauf à partir de la feuille blanche.

Au préalable il convient de s’interroger en tout premier lieu sur les nourritures célestes que vous allez choisir pour alimenter vos sources, s’équiper d’un bon lecteur réseau pour lire des fichiers mp3 n’a pas plus de sens que d’investir des centaines d’euros dans une cellule phono pour lire un médiocre microsillon, je reviens sur ce sujet en fin d’article.

Quelle source donc ? la première question est de savoir si vous souhaitez passer ou évoluer dans le monde de la musique dématérialisée et/ou si vous souhaitez rester ou revenir à des supports qu’ils soient CD ou vinyles . Comme je l’ai évoqué dans de très nombreux articles, il existe de nombreuses solutions pour intégrer un convertisseur (DAC) dans votre système. Initialement ce boitier est une passerelle entre votre ordinateur et votre amplificateur afin de convertir le signal numérique (depuis votre ordinateur) en signal analogique compréhensible pour votre amplificateur. A l’origine il s’agissait essentiellement de pouvoir lire les fichiers téléchargés sur un ordinateur ou un support numérique.  Depuis le développement de l’internet haut débit et le streaming en direct ont donnés naissance aux lecteurs réseaux. Aujourd’hui un dac  peut être intégré à votre amplificateur, à votre lecteur réseau, mais rappelons au passage qu’il est depuis toujours embarqué dans votre lecteur CD ! (qui possède donc une partie mécanique et une partie conversion) . Il convient aussi de noter au passage que les lecteurs sans convertisseurs sont appelés Drive ou transport, certains lecteurs CD (comme ceux de la gamme hybride UNICO de chez unison research) donnent accès au convertisseur embarqué avec une entrée numérique qui donc affranchit l’utilisateur de racheter un DAC.

Quelques rares fabricants comme lindemann vont plus loin encore avec le musicbook, un appareil qui est une sorte de hub capable de recevoir et traiter de nombreuses sources numériques et analogiques, en embarquant un excellent convertisseur, un lecteur réseau mais aussi un préamplificateur phono.

Coté phono, il convient en premier lieu de se doter d’une vraie platine vinyle évolutive, le changement du bras et surtout de la celulle va etre déterminant en asociation avec un très bon préamplificateur phono dont la capacité des reglages d’impédance et de gain seront une garantie de pouvoir embarquer un grand nombre de cellules. Là encore, ces préamplificateurs phono sont parfois embarqués dans les amplis, il faut se souvenir que c’était la norme avant l’arrivée du CD : tous les amplificateurs intégrés étaient équipés en série …d’une carte phono !

Pour le reste, il faut quand même se pencher sur la qualité d’un très grand nombre de vinyles qui sont pressés à partir d’un master …numérique, se mettre au vinyle pour avoir un son de CD ? S’équiper d’une platine vinyle haut de gamme pour écouter des albums à la qualité douteuse, reviendrai à rouler en Ferrari sur des chemins non goudronnés !

Il n’est pas simple de connaitre au préalable la qualité d’un vinyle car les maisons de disques sont généralement assez discrètes sur la qualité et le process de mastering, pourtant les vinyles audiophiles existent mais sont rares avec des tarifs assez vertigineux (il y a notamment des labels japonais intéressants) , il faut rappeler l’excellente démarche du label franco neworkais Newvelle records qui a fait de la qualité d’enregistrement et de pressage un préalable, un catalogue essentiellement jazz et une démarche des plus originales avec un abonnement par saison (voir mon article sur le label de 2017).  L’autre solution consiste tout simplement à chiner des vinyles d’avant les années 70 où peut avoir la certitude d’un son analogique, à la condition bien entendu que celui ci soit en bon état.

Pour conclure, le choix d’une bonne source est sans doute un point départ intéressant pour faire évoluer votre système et représente un préalable incontournable afin de pouvoir ensuite choisir sereinement le fameux couple ampli/ enceintes, la démarche inverse serait périlleuse et peut être le meilleur moyen de gâcher la fête… Coté matériel, je reste à votre disposition pour vous accompagner sereinement dans vos projets.


Partager cet article :

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>