Leçon de vocabulaire numérique

15 mai 2020

Blog

1 commentaires

Alors que la musique dématérialisée poursuit inexorablement son essor, il n’aura pas échappé à l’auditeur bien attentionné qui s’intéresse au sujet que ce dernier devra cependant décoder la signification d’ un certain nombre de termes et autres acronymes . Hertz, Bits, FLAC, AIFF, DSD, SPDIF, AES /SBU , UPnP, DNLA, Aiplay … autant de sigles qu’il convient de bien appréhender pour parfaire sa compréhension de l’univers numérique . Cette semaine est une petite leçon de grammaire et de vocabulaire numérique …  sortez vos cahiers !


Échantillonnage et format

L’enregistrement numérique utilise une technique informatique de numérisation, l’onde sonore analogique est ainsi fractionnée en une multitude de données numériques appelées “échantillons”, plus ceux-ci seront ombreux plus la qualité sera bonne. Cette fréquence d’échantillonnage représente le nombre de petits échantillons  par seconde, il s’exprime en Hertz. Par exemple, 44 100 Hz (ou 44,1 kHz ) signifie que pour chaque seconde, il y a 44 100 échantillons joués.

La qualité de l’encodage est aussi une notion informatique,  c’est le Bitrate qui représente le débit d’informations par seconde. Il s’exprime en bits et se calcule assez simplement. Prenons donc le format standard d’un CD 16 bits / 44 ,1 KHz, plus ce format aura des données élevés plus la qualité sera en conséquence, c’est du moins la théorie. En pratique, c’est une autre affaire, un fichier HD 24/192 nécessite bien entendu un dac compatible et très honnêtement pour percevoir et apprécier une réelle différence il vous faudra une excellente installation de A à Z, ensuite la qualité perçue d’un fichier dépendra notamment de la qualité d’enregistrement et du mastering.

Tous les fichiers encodés à des valeurs inférieurs à 16/44 peuvent etre considérés comme des fichiers de qualité moyenne ou médiocre, ce que l’on appelle communément le mp3, on peut s’en accomoder pour écouter de la musique sur ordinateur ou sur des enceintes portables, mais votre experience vous fera apprecier très rapidement la différence ! A noter au passage que les services de musique comme Apple music ou Spotify ne proposent que des fichiers de ce type ! Le format de fichiers DSD (Direct stream digital) est un format qui propose une très haute fréquence d’échantillonnage quantifié sur 1 bit à 2822 kHz, un échantillonnage 64 fois surpérieur au format CD standart, nous allons y revenir plus loin.


Les formats de fichiers

Le seul intérêt du mp3 c’est sa taille, dans un même espace disque on peut en mettre plus, à vous de voir si vous préférez la quantité à la qualité. Pour obtenir des fichiers plus légers, ces derniers ont été compressés, un peu à l’image d’une photo numérique dont on aurait réduit la définition, ici votre fichier musique est tronqué et comme pixelisé. Les formats de fichier en qualité CD sont les suivants : FLAC (Fress Lossless Audio Codec),  , WAV (Waveform Audio File), AIFF (Audio Interfile File format), WMA (Windows Media audio), ALAC (Apple Loss less audio codec)

Nous retiendrons le fichier FLAC, la star de ces formats, qui représentent aujourd’hui le meilleur compromis de qualité occupant un espace mémoire raisonnable, les fichiers AIIF sont surtout utilisés par les professionnels en studio. A noter que les formats FLAC, WAV et AIIF sont des formats compatibles pour des fichiers de haute qualité jusqu’a 24/192.

Le format de fichiers DSD (Direct stream digital) a été créé par SONY et Philipps pour le format SACD (Super audio CD), un support hélas (à l’exception du marché japonais) qui est peu répandu et il faut reconnaitre que ce format de super CD n’a jamais vraiment rencontré le succès commercial espéré et les catalogues d’oeuvres sont assez limités. Les fichiers DSD sont cependant disponibles en version dématérialisée et disponibles au téléchargement, mais leur taille est bien entendu énorme. Si les formats évoqués précédemment sont relativement standard, le DSD nécessite vraiment un convertisseur compatible.


Les formats de connexion filaire

Dans le domaine du numérique il existe plusieurs formats de connection et je vous propose de commencer par votre toute première source numérique : votre box internet qui aura besoin d’un câble RJ45 pour connecter votre lecteur réseau ou votre convertisseur si ce dernier est équipé de la fonction réseau. Vous pourrez par la suite connecter votre drive ou votre lecteur réseau à votre dac avec l’un de ces connecteurs :

  le câble USB (le plus répandu et le plus standart) est souvent utilisé pour connecter un ordinateur à un DAC.


le câble s/pdif , qui est un cable optique (intéressant pour les très grandes longueurs car il n’y aura aucune perte)


le câble coaxial de type RCA , un format assez standart


     les cables BNC est un cable coaxial qui possède une connecteur qui permet à l’aide d’une quart de tour de bloquer le cable


le câble coaxial AES/EBU (moins répandu, il est plus utilisé en studio)

Les protocoles de transmission sans fil


Les protocoles de transmission sans fil

L’autre intérêt de la musique dématérialisée, c’est le pilotage à distance de votre lecteur réseau grâce à une application que vous allez installer sur votre smartphone ou votre tablette, l’application Qobuz est compatible Airplay pour les possesseurs d’appareils à la pomme, mais la plupart des fabricants de lecteurs réseau proposent des applications dédiées qui vous permettront à la fois d’intégrer vos services de musique en ligne comme Qobuz, mais aussi de piloter vos appareils.

UPnP (Universal Plug and Play) est une norme universelle qui permet aux appareils connectés de communiquer entre eux à travers le réseau informatique, filaire et WiFi en utilisant les protocoles standards de l’Internet :  TCP/IP, UDP, HTTP . Les interfaces utilisateurs sont contrôlées et gerées par le biais d’un simple navigateur internet sans-s avoir besoin de ne faire aucune installation. Le protocole DNLA ( Digital Living network alliance) repose sur l’UPnP et concerne uniquement les appareils multimédias/audio/vidéo sachant communiquer sur le réseau. Sur android, l’application BubbleUPnP est un véritable player audio sans fil universel, à noter que ce protocole n’est pas compatible avec les appareils Apple qui possède un protocole de connexion sans fil qui lui est propre l’Airplay.


Je vous recommande aussi la lecture de mon article sur les DAC de juin 2019 qui vous permettra aussi de plonger au coeur de la technologie des convertisseurs. Pour le reste, coté matériel, je pense réellement qu’il vaut mieux vaut s’adresser à des fabricants réellement spécialistes de matériels numériques, un trop grand nombre de fabricants généralistes d’électroniques se contentant d’embarquer des cartes DAC standards sans apporter une réelle valeur ajoutée à ces appareils.

Partager cet article :

Une Réponse à “Leçon de vocabulaire numérique”

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>