showimage-1.asp

Entretien passionnant avec Dan Bellity, le Directeur de DB System et concepteur des fabuleuses machines La Rosita. L’occasion d’évoquer un parcours, des travaux de recherche, la naissance d’une marque et une conception singulière du rapport entre technologie et musique.

Votre parcours dans le monde de la Haute Fidélité commence avec des activités de revendeur et de distributeur dans les années 80 ?

Absolument, c’est en 1983 que j’ouvre une boutique de HIFI à Nice (Audio Feeling), plus tard je créé avec des associés Audio quartet, une société qui importe en France de belles marques comme Wadia, Martin Logan et Jadis notamment. Cette activité va traverser des années de crise économique avec succès et en 1996, Meridian me propose de devenir leur représentant officiel pour la France. En 2000, je décide de poursuivre et d’approfondir ma formation technique initiale avec une formation au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et de me spécialiser dans l’ingénierie des réseaux.

C’est donc à partir de cette formation que vous réfléchissez à des problématiques de réseau en lien avec la haute fidélité ?

Après ma formation en Basses Fréquences acquise depuis l’enfance et le complément acquis au CNAM , j’ouvre un atelier, je créé la société DB System, je développe quelques activités de maintenance et de réparation et je commence à travailler sur des problématiques de réseau en effet, ce travail de recherche a aussi été nourri de mon expérience commerciale et ma très bonne connaissance des produits sur le marché.

de-face-web-filteredL’Auditorium de DB System

Très vite, vous vous intéressez particulièrement à la plateforme OS (ordinateurs MAC) et d’ I Tunes , pour quelle raison ?

Nous sommes au début des années 2000 et il faut bien avouer que le seul service de musique à la demande qui existe à cette époque c’est Itunes. Comme de très nombreux utilisateurs, j’ai constaté que la plateforme OS est particulièrement à l’aise avec la gestion de la musique et notamment sur la qualité des cartes son embarquées dans les mac, l’échange de données et la communication entre le système OS et Itunes est particulièrement soignée. A cette époque, comme de très nombreux mélomanes, j’utilise Itunes avec une borne Airport express (système de connexion sans fil Apple). J’ai tout simplement voulu comprendre comment cette borne se comportait et comment l’améliorer. Ainsi en 2005 est né le Zardoz, un produit à 750 € qui a connu un certain succès  (+ de 3000 exemplaires vendus grâce à internet et aux forums). Cette boite n’était ni plus ni moins qu’une borne airport express considérablement améliorée.

UnknownLa Rosita Alpha

C’est à partir de ce premier succès que la Rosita est née ?

Au départ, l’idée n’était pas de développer une gamme de produits, mais plutôt d’améliorer un système utilisé par de très nombreux utilisateurs. Mais il est vrai que fort du succès de Zardoz, j’ai voulu poursuivre mes travaux et mon fils est venu m’épauler pour développer l’activité. En 2007, la Rosita propose un premier modèle “l’Alpha” qui très vite rencontre un succès impressionnant, mais son design audacieux (de soucoupe volante) ne convainc pas tout le monde notamment certains pays étrangers comme l’Allemagne.

Par rapport aux autres streamers qui existent déjà sur le marché en 2007, en quoi votre produit fait il la différence ?

Je dirai simplement l’écoute, car je suis avant toute chose un mélomane qui écoute beaucoup, beaucoup de musique. Et à cette époque nous avons travaillé de façon approfondie et je crois d’une manière un peu singulière. Nous avons notamment cherché à comprendre quelles étaient les clefs de la musicalité, au-delà de la performance. C’est une erreur de s’arrêter aux seuls formats de fichier. Tout fichier digital doit être converti en utilisant une référence « temps » qui était, à notre avis, le point faible d’un grand nombre de DAC du marché.

Sans révéler ici le fruit de vos recherches, comment avez-vous procédé pour mener à bien vos travaux ?

En posant tout simplement des questions simples  à des amis et chercheurs en sciences cognitives du CNRS notamment. Lorsque vous écoutez de la musique il y a une multitude de facteurs extérieurs qui changent en permanence et que votre cerveau à l’habitude de gérer : la température de la pièce, le degré d’humidité dans l’air, le déplacement des personnes dans l’espace… Beaucoup de composants électroniques corrigent en temps réel de nombreux paramètres et nous pensons que notre cerveau réagit mal à cela, occasionnant une gêne qui nous pousse dans un premier temps à baisser le volume sonore puis à “zapper” de morceaux en morceaux puis rechercher des morceaux de plus en plus calmes pour finir par éteindre la chaine….

Iriez-vous jusqu’à dire que la perception d’une certaine fatigue auditive à l’écoute de certains systèmes numériques pourrait être dus à ce phénomène ?

Vous avez absolument raison et c’est l’une des explications qui pourrait nous amener à comprendre en quoi la musique analogique malgré tous ses défauts et sa définition bien inférieure à la musique numérisée est souvent qualifié de « reposante ». Il est intéressant de noter par exemple que nous avons de nombreux clients qui sont de grands amateurs de musique,  très mélomanes et qui n’ont jamais cessé d’écouter leurs disques vinyles. Certains n’ont accepté une cohabitation avec le numérique que grâce à nos produits, car il s’agit d’une entrée en matière “acceptable” selon leurs dires. Cela nous montre que nous avons touché certains points importants dans la conversion numérique et le traitement du signal.

AlphaNew-FaceLa rosita Alpha “new”

Aujourd’hui la gamme de streamers La Rosita s’est élargie et vous continuez de préférer ITunes à Qobuz par exemple ?

Tous nos appareils sont parfaitement compatibles avec le service Qobuz, je suis d’ailleurs un très fidèle client de Qobuz chez qui, désormais, je télécharge toute ma musique en AIFF 16/44. Mais, mais pour l’instant, je pense que les données stockée sur un disque dur local permettent une régularité dans les échanges de flux réseaux indispensables à la meilleure qualité musicale. Grace à l’utilisation de notre Plugin « La Rosita » nous proposons des solutions simples et parfaitement optimisées pour le fonctionnement optimum de Itunes.

Que pensez vous des fichiers Studio Masters ?

Pour être tout à fait franc, je ne suis pas du tout convaincu par les fichiers studio Masters, qu’ils soient proposé par Qobuz ou par d’autres. Aller au delà de la qualité CD est à mon sens totalement inutile, on se retrouve face à des fichiers totalement surdimensionnés, et dont la plage dynamique n’a rien de cohérent avec les possibilités de nos ordinateurs actuels grand public, aussi bon soient-ils. Cela sans compter que la prise de son en 24 BIts / 96 Khz est un outil pour les ingénieurs du son et que lors de la fabrication des Masters, cette définition accrue pour les besoins de l’enregistrement ne se retrouvent pas sur les fichiers grand public.

Certains ont pris le parti de réaliser un sur-échantillonnage en amont de la conversion afin faciliter la conception du filtre anticrénelage, malheureusement, si cette astuce permet aussi d’allumer les petites diodes 96kHz elle génère un bruit de quantification que nous pensons audible et très préjudiciable à la musicalité. Beaucoup de constructeurs en sont “revenu”.

La Rosita innove avec un système d’horloge propriétaire que vous déclinez sur toute une gamme de produits, mais voyez vous d’autres pistes de recherche pour le futur ?

Une nouvelle génération de semi semi-conducteurs va prochainement arriver sur le marché, augmenter considérablement la vitesse de nos réseaux, ce qui améliorera dans de larges proportions les liaisons Wifi mais aussi la reproduction des fichiers lus depuis les fournisseurs de musique en ligne en streaming pur.

Pour conclure je dirai que la technologie nous permet aujourd’hui de faire des machines formidables, mais il convient de ne jamais oublier l’utilisateur, ses besoins réels et surtout son plaisir. Il faut être vigilant dans cette course technologique permanente, et garder l’humain au centre des préoccupations. Son plaisir d’écouter de la musique doit rester la seule finalité, c’est ce qui a toujours conduit ma démarche.

imagesLa Rosita Pi

La Rosita est une marque de DB System, installée à Grasse dans le sud de la France, les steamers sont proposés à partir de 950 € (Die Loreley). Je suis assez impatient d’associer ce premier streamer à un bel amplificateur et à des solides enceintes pour assembler un système de musique “dématerialisée” de premier choix …

%d blogueurs aiment cette page :