DIPTYQUE AUDIO DP140 : Grand Spectacle !

9 mars 2018

Avis matériels

3 commentaires

Les véritables innovations dans le domaine des enceintes acoustiques sont suffisamment rares pour s’y intéresser de près. Cette semaine, je vous propose une étonnante expérience d’écoute des panneaux Diptyque audio DP 140, des enceintes originales 100% Made in France qui réinventent totalement l’écoute de la musique. Récit.

En 2014, j’avais rédigé un premier article sur les panneaux Diptyque audio, puis les deux responsables avaient eu la gentillesse de me rendre visite l’été dernier, l’occasion de faire quelques premières écoutes des panneaux Diptyque audio. Depuis quelques jours, j’ai l’opportunité de renouveler cette expérience avec les panneaux DP 140 qui sont installés dans mon salon.

Un procédé technologique

La technologie des panneaux diptyque audio repose sur le principe de haut-parleurs Isodynamiques à ruban, le panneau est composé de deux haut-parleurs de ce type, le fonctionnement de ces haut parleurs est identique à des HP classiques, associant un bobinage, une membrane et des aimants, mais ils sont ici totalement mis à plat. Les rubans en aluminium sont collés sur une membrane grave médium en film mylar, ce même matériau est utilisé pour la fabrication des tweeters. Ces panneaux de grande taille sont capables de couvrir une large bande passante, du haut-médium à l’extrême aigu.

Un assemblage à la main dans le sud-ouest

Les haut-parleurs sont intégralement fabriqués dans les ateliers nouvellement installés dans une petite zone industrielle de Montauban. Ici, toute la chaine de production est maitrisée de A à Z, la fabrication y est artisanale, l’assemblage de chaque élément nécessite savoir faire spécifique qu’il s’agisse de la réalisation des membranes, des circuits, du fraisage des panneaux par commande numérique, de l’emboutissage ou de la soudure des éléments métalliques. Chaque panneau assemblé en fin de production fait systématiquement l’objet de mesures acoustiques et d’une écoute pour en garantir sa qualité.

Un objet personnalisable

Il faut en effet bien reconnaitre que la structure grillagée du panneau renvoie plus aux codes esthétiques d’un radiateur rayonnant qu’à ceux d’une enceinte acoustique. Nos deux créateurs ont eu la brillante idée de proposer un habillage aussi esthétique qu’astucieux. Habillés par un textile acoustiquement transparent, ces panneaux se peuvent se transformer en véritable support d’art visuel : un objet très design et valorisant dans un intérieur, ces tissus se positionnent très facilement sur le panneau à l’aide de deux barres aimantées à leurs extrémités. Des partenariats avec des artistes photographes ont permis de réaliser l’impression de photos sur un textile polyester approprié et donne des résultats assez spectaculaires. Pour le reste, il faut saluer le niveau de finition et de fabrication, le travail du bois est précis et très soigné, cet objet a bel et bien été réalisé pour durer dans le temps.

Le son et la mise en oeuvre

Les grandes différences avec des enceintes acoustiques traditionnelles reposent sur le fait que ces panneaux ne produisent aucune pression acoustique et la diffusion est totalement est omnidirectionnelle en déplaçant un très grand volume d’air. Ainsi le son n’est pas projeté vers l’avant à la façon d’un piston d’une enceinte acoustique classique. C’est aussi pour cette raison que l’écoute est particulièrement réaliste.

Comme pour une enceinte colonne traditionnelle, Il faudra bien veiller à éloigner les panneaux des murs arrière et latéraux. Pour le reste ces panneaux sont très faciles à mettre en œuvre , ils auront seulement besoin d’une confortable réserve de puissance, 2×100 w seraient plutôt conseillé pour un ampli en classe AB. A noter que ces DP140 sont recommandés pour des pièces d’une surface de 20 à 40 m2 environ. Pour des pièces de tailles inférieures ou supérieures, diptyque audio propose deux autres panneaux à son catalogue.

Mes expériences d’écoute

La première chose qui frappe c’est ce sentiment acoustique très « aérien » avec une difficulté à localiser précisément la source de la musique comme un ressenti à la fois de proximité et d’éloignement par l’ampleur de la scène sonore. Ce qui étonne à la première écoute c’est l’absence absolue de directivité et de pression acoustique tout en permettant au registre grave de s’exprimer pleinement avec ampleur et puissance.

Pour toutes ces raisons, les premières minutes sont quelque peu déroutantes ! mais rapidement à l’usage et avec le temps, ces panneaux permettent de s’affranchir de toute fatigue auditive et de vraiment oublier son système permettant à l’auditeur de se concentrer sur l’essentiel : la musique !

L’écoute du sublime album de Joni Mitchell « Both side now » où la chanteuse est accompagnée par un grand orchestre vous fait prendre le grand large et vous invite à vous installer dans une superbe salle de concert, la scène sonore est des plus généreuse et chaque instrument est à sa place et il s’agit d’une véritable immersion au coeur de la musique. L’écoute par exemple du concert de Rhapsody in Blue de Gershwin ou encore des pièces de la messe pour le temps présent de Pierre Henry sont de vrais moments exaltants. Le niveau du registre grave est réellement impressionnant sans pour autant être oppressant.

L’écoute de pièces de piano solo ou en petites formations acoustiques n’en est pas moins intéressante et notre rapport avec l’acoustique des instruments confère un sentiment de proximité des plus remarquable. Il est aussi particulièrement étonnant de constater qu’à faible volume toutes les qualités décrites précédemment s’expriment généreusement sans aucun effet de masque. Quel bonheur de ne pas être contraint de monter le volume pour apprécier pleinement une œuvre ! Par ailleurs la relative neutralité de la signature acoustique de ces panneaux vous permettra de profiter pleinement de celle de votre amplificateur, un atout qui reste tout de même essentiel pour l’équilibre de votre ensemble haute fidélité.

Avec des DP 140, vous allez oublier toutes les références acoustiques des enceintes acoustiques que vous avez pu entendre, le propos est ici totalement dénudé d’artifices et la musique s’exprime avec une extrême fluidité. Ces panneaux méritent absolument une expérience d’écoute, car il serait erroné d’affirmer que ce type d’écoute conviendra à tous. Si trop de fabricants d’enceintes acoustiques font souvent un rapprochement fallacieux avec l’écoute d’un concert ici la comparaison pourrait être totalement justifiée avec l’acoustique une très bonne salle de concert.

Le terrain de jeu des DP140 est à coup sûr celui des véritables mélomanes possiblement lassés par leurs collections successives d’enceintes traditionnelles en recherche de nouveaux horizons acoustiques. Pour s’offrir cette expérience, il faudra disposer d’un solide budget (6700 € la paire de DP40), mais l’enjeu n’est pas moins le renouvèlement du plaisir de l’écoute de la musique.

Caractéristiques techniques :

  • Rendement : 86db pour 1W à 1m
  • Impédance : 6 Ohms
  • Puissance admissible : 160W (Amplificateur recommandé > 60 w selon la classe).
  • Tarifs : 6900 € la paire

Configurations matérielles utilisées :

  • Amplificateurs utilisés : Sugden A 21 SE , Hegel H160, Unison research unico nuovo
  • Sources : lecteur  Sugden Fusion 21, Unison research unico CD uno, Macbook + Qobuz Hifi Sublime + Audirvana
  • Câbles HP : Goldkabel Orchestra

Partager cet article :

3 Réponses à “DIPTYQUE AUDIO DP140 : Grand Spectacle !”

  1. Yannick Mahe

    Superbes panneaux, que j’ai pu écouter à l’Objet Musical à Malaunay, à côté de Rouen

    Nous avions pu même essayer un amplificateur à 300B en simple étage, d’environ 10W, et étonnamment, ça se débrouillait plutôt pas mal, et toutes les qualités d’un amplificateur à tubes apparaissaient aisément.

    Je pense qu’un ampli à tubes de puissance d’à partir de 40W devrait s’avérer particulièrement bien adapté à ces panneaux.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>