IGL244-Music4awhile-COVER

Je vous propose de débuter cette nouvelle année par un beau coup de coeur musical avec l’ensemble l’ensemble Music 4 a while, histoire d’enfoncer un peu le clou sur la double vocation de ce blog : le son et sa reproduction autant que la musique !

Ceux qui le me lisent depuis longtemps connaissent ma passion pour le jazz et mon intérêt pour la musique ancienne. En réalité, ce qui m’intéresse dans le jazz c’est son côté pluriel et sa capacité à faire disparaitre les frontières des styles. Les voyages vers la musique ancienne sont souvent plus hasardeux avec l’impérieuse nécessité de gérer le paradoxe d’un répertoire écrit et celui de l’improvisation qui caractérise le jazz. À l’instar de l’album de Michel Godart sur Monteverdi (billet du 17 juillet 2013), j’ai le grand plaisir de vous faire découvrir un beau coup de coeur sur cet ensemble de musiciens belges qui propose avec ce premier album (paru en 2013) une relecture contemporaine d’un répertoire de musique ancienne (XVI et XVIIe siècle).

11_-_Music4awhile-1

L’histoire de ce projet débute en 2012 sous de bons auspices par la rencontre de deux musiciens : le pianiste Johan Dupond et la chanteuse lyrique Muriel Bruno qui se passionnent pour un répertoire de musique ancienne. Ces deux musiciens ont le point commun de posséder une solide formation classique tout en ayant multipliés les expériences dans d’autres territoires musicaux. D’autres musiciens rejoindront l’aventure, tous aussi de formation classique, mais évoluant dans un contexte plutôt jazz ce qui va donner à l’ensemble une couleur singulière. Ainsi le répertoire de John Dowland, Monteverdi ou Purcell (dont le célèbre “Music for a while” a donné son nom à cette formation sous la forme d’un petit clin d’oeil) sera interprété de manière contemporaine.

“Je n’ai pas voulu marier le classique et le jazz , j’ai simplement voulu montrer comment je ressentais aujourd’hui ces mélodies, comment elles restent d’actualité. » indique Johan Dupond à l’initiative du projet. Le résultat de ce premier album sorti en 2013 est pour le moins stupéfiant et à aucun moment on ne perçoit de rupture ou de point de passages d’une rive à l’autre, l’interprétation est au contraire très fluide et s’exprime avec un grand naturel. « C’est l’oreille qui a guidé ma démarche, sans contrainte. Dans la construction des morceaux, nous laissons une place primordiale à l’improvisation et à l’instantané. La musique n’est pas quelque chose de figé, la partition est un témoin, mais la plupart de ces musiques nous sont parvenues par transmission orale.” précise Johan Dupond.

On est frappé par l’interprétation très volontariste et par l’engagement perceptible de la chanteuse lyrique Muriel Bruno. Il est incontestable que ces artistes ne se contentent pas de maitriser leur art, ils y donnent du cœur ! L’interprétation des pièces du répertoire est autant rigoureuse qu’est libre l‘improvisation qui suit l’exposé du thèmes des pièces. La présence du piano surprend et apporte une couleur contemporaine car il convient de rappeler que l’instrument était absent de la musique ancienne, l’usage du piano moderne datant de la fin de XIX ème siècle. A noter la très belle prise de son, qui permet d’aprécier un bel équilibre de tous les instruments sans mettre trop en avant le son de la voix, les timbres des instruments sont parfaitement mis en valeur. Le passage d’une première écoute au casque à une écoute sur mon système a révélé la présence d’une belle image sonore, cet enregistrement a bel et bien besoin de respirer dans une véritable dimension acoustique.

Les mélomanes habitués aux interprétations conventionnelles de Monteverdi et Purcell vont peut-être tomber de leurs chaises, mais cette initiative-là est habitée par une belle intention : celle de redonner vie à un répertoire. Plus que la volonté de faire tomber de symboliques frontières stylistiques, on retiendra que le talent instrumental de ces artistes s’efface finalement derrière une interprétation enthousiasmante, parfois festive et réellement communicative.

Une initiative qui révèle aussi la belle créativité de la scène musicale belge qui, pour l’avoir côtoyé il y a quelques années, regorge autant de talents que de projets artistiques innovants . Nombre de festivals et de scènes ici et ailleurs seraient bien inspirés de s’y nourrir plus souvent. A l’écoute de « music 4 for a wile », vous oublierez ce qui appartient à la musique ancienne et au jazz, cet album fait la promesse de l’essentiel : le plaisir d’un très beau moment de musique vivante.

# # #

  • Album paru en juillet 2013 – Label IGLECTIC/ IGLOO
  • Ecoute ou téléchargement sur Qobuz

“Music 4 a while” est une formation composée  de Johan Dupont : piano,  Muriel Bruno : voix, André Klenes : contrebasse, Martin Lauwers : violon,  Jean-François Foliez : clarinette. Musiciens invités : Joanie Carlier : basson, Etienne Plumer : Percussion

%d blogueurs aiment cette page :