Réussissez vos mariages !

31 mai 2019

Blog

0 commentaires

Associer un amplificateur avec une paire d’enceintes est au coeur de la construction d’un système haute fidélité cohérent et musical. Sur le papier n’importe quel signal électrique produit par un amplificateur va réussir de facto à faire bouger les membranes de vos enceintes, cette association est pourtant plus délicate qu’il n’y parait, d’abord par ce que l’offre matérielle n’a rarement été aussi abondante et donc le nombre de combinaisons est infini. De mauvais choix peuvent s’avérer très contreproductifs en terme de résultats, voici donc quelques conseils et un peu de méthodologie pour vous faire gagner du temps et vous éviter quelques erreurs.


Prenez en compte la taille de votre pièce pour choisir vos enceintes
La toute première démarche consiste à prendre en compte votre pièce d’écoute et sa taille . On ne le dira jamais assez, mais une paire de colonnes nécessite en fonction de sa taille un volume et un recul suffisant afin de pouvoir profiter pleinement de la scène sonore. Installer une grande paire de colonnes dans un espace inférieur à 20 m2 n’est donc pas très raisonnable et ne vous permettra en tout cas pas de profiter des prestations de votre matériel. Installer une paire d’enceintes bibliothèque compacte ou bibliothèque dans une grande pièce serait donc aussi une hérésie vous dites-vous ? Pas forcément et c’est donc la que les choses se compliquent, car les derniers progrès de l’acoustique  permettent aujourd’hui d’avoir des modèles assez réduits en taille avec des performances des plus étonnantes. Nous avons aujourd’hui des modèles compacts qui possèdent des niveaux de graves assez stupéfiants, à noter tout de même que cette règle n’est pas valable pour tous les modèles .


Le rendement l’un des critères clé pour optimiser les résultats acoustiques
La principale information à prendre en compte concernant vos enceintes, c’est le rendement indiqué en dB il va vous donner de vraies informations sur la performance de vos enceintes . Le rendement indique la puissance acoustique fournie pour une puissance électrique donnée. Plus le rendement sera élevé (à partir de 90 dB) et moins vous aurez besoin d’un amplificateur puissant. A l’inverse plus le rendement sera faible plus il vous faudra un amplificateur puissant.



Faites un mariage acoustique pertinent

Certains amplificateurs et certaines enceintes acoustiques sont connus et appréciés pour leur signature sonore. Certains fabricants privilégient par exemple la neutralité, d’autres font le choix d’une signature  plus soyeuse comme c’est le cas de nombre d’appareils et d’enceintes anglaises. La réussite d’un système musical repose notamment sur un subtil équilibre entre ces deux éléments en tentant de compenser les qualités de l’un par rapport à l’autre . L’association d’un ampli très neutre avec des enceintes qui le sont tout autant risque de vous conduire à l’ennui assez rapidement. L’autre option consistant à associer un ampli assez timbré avec des enceintes du même type peut provoquer un résultat des plus aléatoire où vous ne saurez plus qui fait quoi, je recommande donc que l’un des maillons possède une certaine neutralité au profit de l’autre.


Un système en fonction de …  vos gouts !
Tout système doit être performant avec tout type de musique, mais en terme de ressenti, écouter principalement des musiques acoustiques (jazz, chanson, musique baroque, voix …) ou du rock et des musiques électroniques n’est pas exactement la même chose en terme d’univers acoustique. Vous faites peut-être partie de ceux qui écoutent de tous les styles de Monteverdi à Metallica en passant par Miles Davis ou Sting ? Il va donc falloir tenter d’analyser votre ressenti et ce qui vous fait vibrer dans la musique, si vous êtes sensible à la texture d’un instrument à cordes, à l’humanité d’une voix , vous serez sensible sans doute à la sonorité d’un ampli à tubes ou d’un ampli anglais de bonne facture. Entendons-nous tous la même chose ? Absolument pas, d’autant que nous n’avons pas tous le même passé auditif et la même expérience matérielle et nos envies nouvelles s’accompagnent souvent d’un besoin de changement. Faire l’expérience du tube lorsque l’on a toujours possédé des amplis à transistors est une démarche intéressante toute comme celle qui consiste à découvrir par exemple les performances et le côté pratique d’un petit ampli en classe D.



Tubes et haut rendement : une association réjouissante !
L’association d’un ampli à tubes avec des enceintes haut rendement est reconnu pour son caractère à la fois vivant de la musique et c’est l’un des systèmes qui a ma préférence pour le peu que l’on se situe dans la démarche précédemment cité et si les musiques acoustiques et les voix nues ont quelque peu votre préférence. En complément des qualités dynamiques indéniables, la signature sonore est assez douce et confère à ce type d’ensemble beaucoup de cohérence et de vie avec un propos réaliste et vivant loin des propos démonstratifs trompeurs qui finissent toujours par lasser les amateurs de musique.


Un système actif pour s’affranchir de l’association ampli / enceintes
Si vos écoutes sont essentiellement dédiées à la musique dématérialisée et si vous n’avez pas forcément besoin d’un système traditionnel ouvert et évolutif, une bonne paire d’enceintes actives reste une solution très intéressante dans la mesure où chaque enceinte embarque un ou plusieurs amplificateurs en son sein. Par contre un système qualitatif ne vous affranchit pas de cables bien au contraire car chaque enceinte sera reliée au secteur et devra aussi être reliée à votre source. Des petites enceintes actives qui pourront aussi être associées à un caisson de basse actif pour vous offrir un niveau de grave plus généreux.

 

Partager cet article :

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>