Vous connaissez la petite devinette qui consiste à demander ce que vous emporteriez sur une ile déserte … ici nous allons donc nous intéresser à vos playlists et à vos albums coup de coeur. Cette nouvelle année sera plus que jamais placée sous le signe de l’interaction et des échanges, je vous propose donc d’ouvrir cette grande édition 2018 en vous prêtant au jeu, l’occasion de partager vos coups de coeur et de faire immanquablement de belles découvertes !

La musique que vous écoutez, celle que vous aimez, elle vous ressemble et je n’ai pas trouvé d’activité plus réjouissante que celle de faire des découvertes et de les partager. Etes-vous plutôt classique, jazz, pop, musique du monde, rock, blues, chanson française … ? Quelques soient vos passions et vos albums coups de coeur, il va falloir faire des choix, c’est cruel, mais c’est tout l’intérêt de ce petit exercice car il s’agit de nous embarquer à la découverte de l’essentiel de vos univers en quatre albums.

Je me permets donc d’ouvrir le bal avec une sélection qui n’a pas été si simple à réaliser.

 

 

 

Quand le grand guitariste Wes Montgomery se produit un soir de juin 1965 avec le trio de Winton Kelly au Half Note de New-York  cela donne ce concert sur le vif, qui témoigne d’un swing époustouflant. L’enregistrement “live” est un moment authentique qui a le mérite de nous projeter dans l’acoustique délicieuse cette petite salle pour un grand moment de jazz, un album légendaire et un document historique !

 

 

 

Une voix, indispensable pour se rattacher à notre condition humaine, une voix pour l’émotion dans toute sa splendeur. Damien Guillon et son banquet livre ici une formidable version et une interprétation très vivante  du Stabat Mater de Pergolese. Enregistré à l’Abbaye aux Dames à Saintes, cet album est resplendissant . Une voix d’ange pour se rapprocher un peu plus des étoiles les soirs de grand froid ou de désespoir.

 

 

ECOUTER LE PREMIER TITRE DES 4 ALBUMS

 

 

 

Un duo piano saxophone jazz de référence et hautement émotionnel dont je n’ai jamais réussi à me lasser. Un album qui me hante par sa beauté et sa poésie. Voilà un propos sensible, sincère, la complicité entre les deux artistes est réellement touchante, un très grand moment de musique et d’improvisation. Le son du piano y est capté de façon vraiment remarquable.

 

 

 

 

 

Gershwin, c’est tout un imaginaire. Ce “Rhapsody in Blue” est d’une modernité intemporelle , une invitation pour un embarquement avec vue sur le grand large, une épopée, un grand spectacle. Cette oeuvre magistrale se vit vraiment comme un show, c’est surprenant,  cinématographique et tellement vivant !

 

 

 

Tous vos messages et playlists seront immédiatement publiés, sans sélection ni filtrage, si vous le souhaitez, vous pourrez aussi rédiger quelques lignes de commentaires. 

Vous aurez aussi la possibilité d’interagir et de publier vos messages sur Facebook , je tenterai un peu plus tard de faire une compilation . Vous pouvez aussi rajouter vos albums et titres dans la playlist participative sur QobuzA vous de jouer !

Plus d'articles
%d blogueurs aiment cette page :