Le passage à la musique dématérialisée vous permettra sans aucun doute de faire un grand ménage sur vos étagères de CD,  mais avant de vous jeter jeter dans ce grand bain et descendre vos CD à la cave, vous devez cependant savoir qu’ un grand nombre de labels (comme ECM par exemple) qui n’ont pas autorisé les plateformes de musique en ligne à streamer leur catalogue vous obligeant ainsi à les racheter en téléchargement. Ripper* vos CD en format numérique va vous permettre non seulement de conserver vos disques rares, mais aussi de faire de sérieuses économies. Passage en revue des méthodes pour bien ripper votre collection de CD.

Vous avez deux options, la première est “informatique” avec l’utilisation d’un ordinateur et de solutions logicielles, la seconde est matérielle avec l’utilisation de lecteurs CD qui disposent notamment de la fonction de copie.

Avant de se pencher sur ces solutions, posons aussi une question simple : Est-ce légal ?
Oui et Non . Il est parfaitement légal de copier le contenu d’un CD que vous avez acheté, mais cette “autorisation” tacite ne s’applique que strictement pour un usage privé. Il est bien évident que la copie sur un autre support et sa revente est strictement interdite et passible de la loi. Graver un CD pour un ami même à titre amical est interdit. Il convient de rappeler au passage que l’achat de CD d’occasion est parfois à peine plus onéreux que l’achat d’un simple CD vierge …Formats et stockage 

Oui il est parfaitement possible de copier le contenu d’un CD sans aucune perte, à la seule condition d’utiliser les formats appelés “lossless” : FLAC, Apple Lossless , WMA lossless , WAV, WavPack, AIFF . Oubliez absolument tous les autres formats qui vont compresser les données de vos CD en les transformant en formats mp3 !  Le format FLAC est intéressant, il est libre, très répandu et représente un très bon compromis entre la qualité (équivalente à celle du CD) et sa taille relativement raisonnable. Sachez par exemple qu’un CD Audio de 40 minutes copié au format FLAC aura une taille d’environ 300 Mo . Une discothèque de 100 CD aura donc besoin d’un espace disponible de 30 Go. Dès lors on comprend mieux pourquoi les mélomanes qui possèdent plusieurs centaines de CD se munissent  d’un espace de stockage externe (appelé couramment NAS). Ces unités auront par la suite besoin d’être connecté à un lecteur réseau, mais nous le verrons plus loin certaines machines proposent des fonctions de copie et de stockage !

Les solutions informatiques

C’est incontestablement la méthode la moins onéreuse, mais il faut du temps de la patience et quelques solides notions informatiques. Vous avez besoin d’un ordinateur récent avec une mémoire vive suffisante qui soit équipé d’un lecteur de CDRom pouvant lire les CD audio, ensuite il vous faudra utiliser un logiciel qui va extraire les informations de votre CD. Voici donc une sélection d’outils et d’applications à télécharger qui vous permettront de ripper vos CD en format FLAC.

  • Exact audio copy, logiciel disponible seulement sous windows, en anglais mais un tutoriel en francais est disponible ici
  • Freac (free audio converter): très bon logiciel libre (en anglais) , mais vraiment réservé pour les initiés ou aux experts informatiques
  • Dbpoweramp, relativement ergonomique et facile à utiliser (en anglais)
  • Cdex : logiciel efficace, mais nécessite une prise en main minimum (en anglais) , attention la version de base va extraire vos CD en … mp3
  • XLD : un puissante décodeur lossless open source pour Mac !

Si vous ne souhaitez copier qu’un nombre limité de CD, sachez enfin que cette fonction existe dans Itunes et que vos fichiers seront stockés sur votre ordinateur ou dans votre icloud., mais il convient de paramétrer Itunes en FLAC, sinon l’extraction se fera par défaut en mp3 ! voir les consignes d’Apple pour paramétrer Itunes.

Les appareils prêts à l’emploi

En raison des indispensables contraintes de stockage, je recommande assez peu de se tourner vers des lecteurs qui ne possèdent “que” les seules fonctions de lecture et de copie et plutôt s’orienter vers des appareils qui intègrent le stockage et pour certains d’entre eux beaucoup d’autres fonctions. Voici une sélection de quatre appareils des plus intéressants :

Bluesound Vault 2 : un couteau suisse abordable

Cet appareil véritablement multifonctions et assez simple d’utilisation, ce serveur audio possède de nombreuses fonctions comme les radios internet , il intègre qobuz et spotify, et surtout un disque dur de 2To pour stocker vos premières galettes ! Cet appareil est assez ergonomique, peu encombrant . Tarifé à moins de 1300 €, cette machine est devenue une référence.


Cocktail audio X-40 : un autre couteau suisse très performant

Ce « couteau suisse » est en réalité coréen , il est réellement super complet (streamer, lecteur CD, Qobuz, copieur, lecteur réseau …) auxquelles il faut rajouter deux belles cerises sur le gâteau : il est capable de procéder à la lecture directe de fichier natif DSD et possède une entrée phono permettant de faire une vraie numérisation de qualité de vos vinyles. Cet appareil est truffé d’astuces comme par exemple sa sortie Hdmi vous permettant de visualiser votre discothèque sur le grand écran de votre TV ou en encore son stockage interne amovible et donc extensible ! Pour un tarif de 1400€ il en donne vraiment beaucoup !


Naim uniti core : performant, mais assez cher

Si vous êtes dans l’environnement Naim, ce nouvel uniti core est un serveur musical permettant d’extraire les CD et grâce à son logiciel propriétaire UPnPNaim est vraiment performant, il peut rendre disponible simultanément sur de multiples lecteurs compatibles UPnP dans toute la maison votre musique. Cet appareil s’applique à faire parfaitement le job, mais le tarif Naim (2300 €) n’est pas réellement justifié face à la concurrence pour un appareil qui n’embarque pas d’espace de stockage . Il existe aussi au catalogue Naim un super lecteur CD (sur la base du fameux CD XS 2) qui possède des fonctions de RIP et un bel espace de stockage , il s’agit du HDX, mais là encore les tarifs donnent le vertige, cette super machine est tarifée à plus de … 8000 € !

Le serveur audio Revox Joy : Un superbe lecteur réseau  avec un stockage … illimité !

Sous un design minimaliste et élégant, ce lecteur / copieur / streamer est un prodige et la taille de son disque dur peut etre augmenté le via le réseau ou localement par USB . On apprécie des qualités ergonomiques, sa grande facilité d’utilisation et sa belle interface graphique. Le tarif de 2600 € est certes une somme, mais la légende suisse (et une fabrication allemande) devrait vous offrir tranquillité et un grand confort d’utilisation.


Si vous n’etes pas très familier avec l’informatique ou que vous ne souhaitez pas investir dans un appareil, il existe de nombreux prestataires qui feront le job pour vous, il faudra compter au minimum 0,50€ par CD pour les grandes quantités avec une moyenne d’ environ 600€ pour 1000 CD.  En fonction de l’importance de votre discothèque, l’investissement dans un appareil “tout-en-un” peut vite s’avérer un assez bon calcul, il faudra juste prendre quelques jours de congé et vous armer d’un peu de patience !


(*) “RIP” est un anglicisme qui vient du verbe anglais RIPPER qui signifie l’action de récupérer sur un disque dur des données provenant d’un contenu multimédia.

 

%d blogueurs aiment cette page :