Cette semaine, je vous invite à un match au sommet entre deux casques ouverts haut de gamme : le Sennheiser HD-800 et le Focal Elear. Ce duel s’annonce des plus palpitants tant nos deux compétiteurs sont sur le papier de bien sérieux candidats. Cependant à ce niveau de tarif (environ 1000 €) on est en droit d’exiger l’exceptionnel, sur de nombreux points mon avis sera très tranché, mais il est vrai que je m’attendais à un match plus équilibré. Récit d’une victoire par … K.O !

Autant le dire tout de suite, compte tenu de sa haute impédance (300 ohms) le HD 800 nécessite tout comme son compère français, l’utilisation d’un vrai ampli casque, un investissement par ailleurs cohérent quand on dépense 1000 € dans un casque. Les écoutes de ces deux casques ont donc été réalisées avec leurs meilleurs compagnons de jeu respectifs : le casque HD 800 avec l’ampli Sennheiser HDVD-800 et le casque Elear avec le Naim Dac V1, ces deux machines sont aussi d’excellents convertisseurs. Mais nos deux lauréats ont été aussi écoutés avec l’excellent ampli dac Auralic Taurus afin de pouvoir être comparés sur un terrain de jeu commun.

L’ampli Sennheiser HDVD-800 est de très belle facture, ses codes esthétiques rappellent ceux de son compagnon HD 800, on appréciera le grand sérieux de fabrication et le format à la fois réduit et plat, la double sortie casque et un double format Jack / XLR . L’ampli Naim Dac V1 est un appareil fiable et performant, mais dont la sobriété est ici un peu excessive, car pour un tarif équivalent au Sennheiser (2000 €)  l’appareil ne propose qu’une seule sortie et simple sortie Jack, c’est franchement très décevant à ce niveau de tarif.

Dès les premiers contacts visuels et la prise en main, on perçoit déjà des différences bien marquées sur le plan de l’ergonomie et du confort. On appréciera l’excellente facture du casque Focal dont la présentation et la finition prennent sans doute un léger avantage sur son concurrent allemand. Focal propose ici un casque au format des plus traditionnel, mais avec une allure irrésistiblement racée, la finition et la qualité de fabrication sont irréprochables et des plus rassurantes. En revanche côté poids (450 g) ergonomie et confort de port le Focal Elear est très nettement distancé. L’élasticité des arceaux manque de souplesse, mais la flexibilité est en même temps un peu molle : une sorte d’entredeux qui n’est pas des plus rassurant, je n’ai pas apprécié non plus le toucher velours des coussinets sur les oreilles et qui pourrait constituer un bel « attrape poussière ».

Focal Elear

Le Sennheiser HD 800 propose une approche esthétique et ergonomique radicalement différente avec un look moderne, un peu façon « Star Wars ». Je dois bien avouer que le premier contact visuel de ces coques futuristes  m’ont dans un premier un peu déconcertés. Mais le poids très léger (330 g) et la prise en main sont des atouts très appréciables, l’ergonomie, la facilité de port sur les oreilles est immédiate, intuitive et super confortable. En comparaison le casque Focal en deviendrait presque « inconfortable » tellement son rival propose une ergonomie et un confort vraiment exceptionnels. Les grandes coques de l’HD-800 ont l’avantage de couvrir complètement les oreilles et de pouvoir embarquer un transducteur de très belle taille : 56 mm contre 40 mm pour le Focal.

Ce qui frappe sans délai aux premières écoutes du Sennheiser HD 800, c’est le déploiement de la scène sonore et d’indéniables qualités de spatialisation. La signature acoustique est très soignée et l’équilibre tonal particulièrement bien équilibré. Le niveau de graves n’est pas invasif, les basses sont charpentées, mais sans excès aucun. Les médiums sont somptueusement raffinés et les aigus sont précis et doux sans agressivité. Ce casque propose une immersion acoustique très naturelle avec une présence de la scène sonore d’un très haut niveau, ce qui rend vite les écoutes vraiment ludiques. Grâce aussi à son confort d’exception mes très longues écoutes n’ont nullement été fatigantes.

Sennheiser HD 800

Dès les premières secondes c’est le haut niveau de précision du focal Elear se fait entendre, l’ouverture de la scène sonore est généreuse, mais franchement sans commune mesure face à son concurrent allemand. Très rapidement je suis aussi frappé par un grave vraiment « trop lourd » à mon gout qui devient vite invasif et met sérieusement à mal l’équilibre tonal . C’est d’autant plus dommage que le médium est plutôt raffiné et je retrouve ici en quelque sorte la signature acoustique du fabricant tricolore. L’ensemble est de bon niveau, mais manque sérieusement de naturel en comparaison de l’HD-800. Un propos acoustique alourdit dans les graves gâche franchement les bonnes prestations de ce casque et renvoient à des défauts que l’on rencontrent fréquemment à l’écoute de casques d’un niveau de tarif très inférieur et c’est franchement bien regrettable !

S’il ne fallait choisir qu’un seul titre parmi ma playlist de test, mon choix se porterait sans doute vers cette très belle pièce de Renaud Garcia Fons « Oriental Jazz » (de son album du même nom) qui fait entendre à la fois la très généreuse texture boisée de sa belle contrebasse, un florilège de micro détails et un éventail de timbres et de textures sur une belle gamme d’instruments acoustiques. La scène sonore  s’ouvre au fur et à mesure de l’entrée des instruments. La contrebasse solo sur l’Elear devient vite pesante et on est presque soulagé d’entendre les autres instruments se mêler à la danse. En revanche sur le HD 800, c’est tout le raffinement du « gras boisé » de cette contrebasse qui s’exprime, le déploiement de la scène sonore dans le dernier tiers du titre est tout simplement formidable !

Ce duel est aussi révélateur de deux conceptions radicalement différentes, celle du Focal Elear s’inscrit dans une tradition « classique » voire conservatrice, avec un très bel objet et un haut niveau de finition, mais à la signature acoustique terriblement alourdie par des basses envahissantes. En revanche, le Sennheiser propose un objet résolument moderne et orienté d’abord «utilisateur ». Super confortable il propose un équilibre tonal excellent et des capacités de spatialisation des plus spectaculaires.

Le bon niveau de précision du Focal Elear ne lui permettra nullement de rivaliser avec le HD-800 qui le surclasse sèchement avec une victoire par K.O.


 

 SENNHEISER HD 800FOCAL ELEAR
Sensibilité102 dB104 dB
impédance nominale 300 Ohms80 Ohms
Poids330 g450 g
Câblecuivre OFC plaqué argent de 3 mCâble blindé OFC de 3 m
Tarif1090 €999 €
 

%d blogueurs aiment cette page :