Nos façons d’écouter de la musique évoluent et le marché de la haute fidélité tente depuis quelques années de s’adapter à notre besoin de conjuguer musique dématérialisée et qualité d’écoute. Récemment, j’ai fait la découverte d’un petit amplificateur super connecté dont la conception et l’utilisation sont des plus originales dans ce domaine. Rencontre avec les cofondateurs de la société ADN.

Le hasard fait parfois bien les choses, car c’est une proximité relationnelle et géographique qui m’a fait découvrir notre « Start up » du jour. La société ADN (Art Digital & Numérique) est en effet hébergée à deux pas de chez moi dans la zone d’activité “IncubAlliance” d’Orsay. Je suis accueilli par les cofondateurs du projet, une aventure entrepreneuriale qui est née en 2012 de la rencontre de deux hommes aux activités différentes, mais complémentaires. Tarik Tilikete est le maitre d’œuvre et le spécialiste d’informatique et électronique du projet, tandis que Michael Tiberghien est un homme de dossier et d’administration qui a orchestré le montage financier et l’organisation d’une telle aventure.

De gauche à droite : Tarik Tilikete, Michael Tiberghien, Jacques Neyrinck

4 années de R&D et une démarche singulière

Depuis les premières discussions informelles en 2012 jusqu’à la commercialisation imminente de l’EXO, quatre années de travaux et de recherche ont donc été nécessaires pour mener à bien les études de marché et les recherches de prestataires et de fournisseurs notamment. Deux années complètes auront été indispensables pour la seule conception et le développement de l’interface électronique et de la carte propriétaire. Dès le départ, nos deux créateurs s’imposent des exigences nobles : proposer un appareil durable, simple, évolutif et vraiment made in France.

C’est aussi à partir d’un long travail d’analyse de l’expérience utilisateur que leurs réflexions et travaux vont aboutir à la naissance d’un nouveau concept d’un appareil ultra connecté et très simple d’utilisation ” Nous avons souhaité pouvoir proposer un produit innovant pour écouter de la musique dématérialisée avec une extrême simplicité en cassant un peu les codes de la hifi traditionnelle. Il s’agit d’un amplificateur capable de connecter de manière intuitive tous les formats de musique dématérialisée sans fil avec des enceintes traditionnellesrappelle Michael Tiberghien.

Cet Exo repose sur une double architecture technologique: une partie amplification en classe D (2x50w) qui est équipée d’un DAC (compatible jusqu’à 32 Bits/768kHz) et une partie numérique, c’est le cerveau de l’EXO lui permettant ainsi de pouvoir sélectionner automatiquement toutes les sources disponibles dans son environnement : Wifi, Bluetooth, optiques. L’appareil étant bien entendu capable de recevoir et décompresser les fichiers de nombreux formats, y compris HD. La prouesse technologique a consisté à embarquer ce double équipement électronique et informatique dans un boitier très réduit.

Un produit durable, évolutif et 100 % Made in France !

Les deux fondateurs d’EXO ont confié le design à Pierre Garner fondateur de l’agence de design Elium Studio de Paris. Si l’EXO sera bien évidemment assemblé en France, l’ensemble des composants et des parties techniques sont réalisés par des prestataires français : le boitier en aluminium est usiné en Normandie, les cartes électroniques sont fabriquées sur cahier des charges dans le Nord et la fabrication des emballages a été confiée à une société lyonnaise.

« Nous avons vraiment pensé et organisé la structure technologique de cette petite machine pour qu’elle réponde non seulement aux standard de qualité (y compris HD), mais pour qu’elle offre à l’utilisateur un appareil évolutif. Ainsi, l’utilisateur pourra effectuer des mises à jour ou télécharger des options comme des fonctions de simulation ou de correction acoustique par exemple. Nous insistons aussi sur le caractère durable de notre approche en se démarquant totalement des systèmes sans fil propriétaires qui imposent aux utilisateurs des environnements fermés. Au contraire nous avons souhaité proposer un appareil totalement universel et très ouvert sur de nombreux formats et possiblement évolutif. » tient a préciser Tarik Tilikete.

Chéri(e) … ils ont oublié le bouton de volume !

Avec une surface à peine plus grand iphone 6 et une hauteur de 7 cm, la première chose qui frappe c’est bien évidemment la taille de ce joli millefeuille en aluminium brossé. Son poids est de facto « plume » : 650g. L’objet est élégant avec un look raffiné et sobre. Du coup la moindre connectique d’enceintes apparait un peu comme démesuré compte tenu de la taille du boitier, car les deux fondateurs d’ADN insistent  sur le fait que cet ampli se branche sur de vraies enceintes. Il m’a été permis de jeter un œil sur l’élégant packaging de l’appareil qui comprendra en plus de l’alimentation à découpage (qui a été externalisé un peu à la manière d’un bloc d’alimentation d’ordinateur) un jeu de quatre connectiques de qualité (fiches bananes) pour y brancher votre câble HP préféré.

Mes deux interlocuteurs offrent un regard un peu amusé quand je m’interroge à voix haute : « mais où est donc le bouton de volume ? ». La question est visiblement habituelle et la réponse est … sur votre iphone ! La sobriété a en effet été poussée à son extrême, car le petit appareil ne se contente que d’un discret petit bouton d’allumage au dos et c’est tout ! La fonction de volume a effectivement été déportée sur votre appareil qui lui seul prendra le contrôle du volume de l’ampli.

Nos échanges se prolongent jusque tard dans l’après-midi, le petit « EXO » pendant ce temps n’a pas bronché et est resté sagement au bord de la table discrètement connecté à une bonne paire d’enceintes acoustiques. On m’invite à me connecter à EXO, la connexion du jour est au format Bluetooth (le modèle de démonstration est encore un prototype incomplet), la liaison est immédiate, je me connecte à ma playlist, contrôle le volume et nous écoutons. La séance est bien trop courte pour vous faire un compte rendu, mes premières impressions sont plutôt bonnes avec une vraie perception de fluidité et un punch assez étonnant, un niveau de puissance pour ainsi dire assez inversement proportionnel à la taille de cette petite machine. Une séance d’écoute approfondie devrait avoir lieu dans quelques semaines.

Repenser l’amplificateur comme un appareil totalement autonome doté d’une tête chercheuse de vos réseaux sans fil, il fallait y penser et oser. Au-delà de son design flatteur et de sa taille étonnamment réduite, la plus belle audace est sans doute d’avoir pensé cet appareil comme une passerelle simple avec une utilisation très intuitive entre votre musique dématérialisée et votre paire d’enceintes. Cet EXO sera tarifé aux alentours de 1000 € et devrait être disponible dans le courant de l’été. Une démarche innovante qui mérite d’être franchement encouragée !

 # # #

Caractéristiques techniques :

  • Amplification 2×50 W RMS/ 8 Ω – Double mono symétrique.
  • Convertisseur DAC up to 32bits / 768 kHz
  • Processeur Arm Cortex A7 700 MHz system Audio Real Time ADN
  • Format audio PCM 16bits-44.1 kHz, 24bits -44.1/48/96/ 192 kHz
  • MP3 up to 320 kbps
  • AAC up to 320 kbps
  • FLAC 16bits/ 24bits / 192 kHz
  • Réseau Wireless Lan 802.11 b/g
  • Compatible AirPlay
  • DLNA 1.5 Digital Media Renderer
  • Bluetooth A2DP
  • Alimentation externe
  • Dimensions : 160 x 50 x 70 mm
  • Poids 650 g

 

%d blogueurs aiment cette page :