Cette semaine, je suis particulièrement enthousiaste de partager une formidable expérience d’écoute. Ces enceintes acoustiques ressemblent à de grands paravents, bienvenue dans le monde singulier des enceintes isodynamiques Magnepan, le modèle MG .7 est installé depuis quelques semaines dans mon salon.

Lors de mes nombreuses visites aux salons professionnels de ces dernières années, j’ai toujours fait en sorte de réaliser une écoute des enceintes Magnepan, des expériences enrichissantes et très reposantes, une sorte de havre de paix comme un refuge dans un monde de décibels et de puissance.

Magnepan

Une « Success Story » à l’américaine

C’est en 1961 que Jim Winey, ingénieur américain et féru de musique eut l’idée de concevoir un système différent d’une enceinte traditionnelle qui dans sa conception classique a besoin d’un coffrage. Notre ingénieur ayant travaillé dans une usine de film plastique, c’est à partir de ce matériau qu’il puisera ses premières idées jusqu’à pouvoir présenter en 1971 sa première enceinte Magnepan, un nom qui est né de l’association des noms « Magnétique » et « Planar ». Près de 50 ans après l’idée géniale de Jim Winey, Magnepan s’est forgé une très solide réputation et la discrète firme est toujours installée dans l’état du Minnesota aux États-Unis. Une vaste unité de production (4600 m2) permet la fabrication de A à Z l’ensemble des enceintes. A ce jour, la firme aurait vendu plus de 200.000 paires dans le monde.

Comment ça marche ?

La technologie Magnepan repose sur une sorte de haut-parleur classique mis à plat sur une membrane de mylar (matière synthétique en polyester). Le système est composé d’un tissage de fils électriques fixé sur la membrane et d’un réseau d’aimants permanents qui baignent ces fils dans un champ magnétique très puissant. Le courant électrique circulant dans ces fils crée un second champ magnétique qui s’oppose au premier créant ainsi un déplacement de la membrane d’avant en arrière.

La très grande légèreté de cette membrane lui offre des indéniables qualités de rapidité et de mobilité, cette souplesse de déplacement tranche en comparaison avec un haut-parleur classique qui se déplace plutôt par à coup.maxresdefault

Un propos acoustique résolument différent

Cette technologie permet une diffusion et un rayonnement des ondes aussi bien à l’avant que par l’arrière du panneau ce qui permet de se rapprocher d’un certain réalisme acoustique. En effet, lorsque vous entendez un instrument acoustique, les sons que vous percevez proviennent aussi bien de l’avant que de l’arrière de l’instrument. Il se trouve qu’une enceinte acoustique traditionnelle va vous offrir de facto la projection d’un son projeté uniquement vers l’avant et sa reproduction sera donc un peu tronquée. Les panneaux Magnepan permettent donc d’être plus fidèle à la reproduction de toutes les dimensions acoustiques d’un instrument. Par ailleurs, la technologie des enceintes Magnepan permet une propagation du son de haut en bas offrant ainsi une image sonore à trois dimensions.

Le modèle testé (MG .7) est l’entrée de gamme, un panneau qui fait quand même 1m40 de haut et qui ne passera donc pas inaperçu dans votre salon. La toile pourra se décliner dans trois couleurs (noir, blanche ou grise) tout comme les montants dans différentes teintes de bois ou d’aluminium. Ces enceintes ont été écoutées en compagnie d’électroniques YBA (Gamme Héritage 100) et d’un ampli à tube Jolida JD 303 dont le mariage avec les panneaux fut particulièrement savoureux. On pourrait regretter que la marque ne propose plus de modèles d’une taille inférieure qui pourrait trouver place dans de petites pièces. Seuls les modèles « Mini maggie » sont des petites enceintes de bureau (livrées avec un subwoofer) pour une écoute de proximité, mais dont le tarif risquent de décourager les plus curieux ! (2480€).

Mes écoutes

Les deux premières choses qui me frappent après quelques minutes d’écoute, c’est le caractère non directif et le mélomane que je suis peut aisément quitter ce fameux « sommet du triangle » qui représente la position d’écoute idéale. La diffusion est vaste avec une absence de sentiment de « pression » acoustique. Les amateurs de graves aux caractères massifs et « rentre-dedans » passeront donc leur tour. Cependant la tenue en grave est pourtant exceptionnelle, mais elle s’exprime avec douceur et légèreté. Les médiums et les aigus sont somptueusement clairs et débarrassés de tout effet nasillard. La musique est « redistribuée » dans la pièce de manière très aérienne et l’image sonore est particulièrement étonnante.

1b78cb05eadf3afbd74204314c5e5a37.image.500x498Franz Liszt Rhapsodies
Dès le début de cet album la section des violons se déplie dans la pièce, un hautbois passe et flotte. Même à volume élevé, la pression acoustique est totalement inexistante. L’image tridimensionnelle se pose avec simplicité et évidence. L’orchestre s’emballe et se déploie dans un juste équilibre, la scène sonore est superbement réaliste, l’écoute est ludique.

MI0003594783 Fairly Four 
Indispensable quartet vocal dont la tessiture descend dans les profondeurs extrêmes, la voix la moins grave se place au centre. Une partie du coeur se détache nettement lors de beaux scats. Le final d’un extrême grave est soyeux et donne le frisson.

Michel duo petruccianiPetrucciani / Lee Konitz
Comment résister à l’écoute de ce pur joyau, un duo piano/saxophone formidable, une conversation intime rare. Je ne l’ai jamais entendu de cette manière, j’assiste à une « redistribution » acoustique des instruments : le piano semble de premier abord un peu placé vers l’arrière et pourtant il est étonnamment clair et sans aucun effet de masque. Le saxophone de Lee Konitz de pose devant la scène, mais le grand piano de Petrucciani est réellement enveloppant et redonne une extrême complicité dans cette interprétation déjà exceptionnelle.

guillonDamien Guillon / Le banquet Céleste
Quelle splendeur, quelle justesse ! La voix haute contre de Damien Guillon se place parfaitement au centre de l’ensemble orchestral. L’acoustique des lieux sonne et se présente sans artifices. Les ensembles voix et orchestre se superposent et me place au coeur de ce dispositif acoustique subtil.

413LRYu03SLCamille en concert
Même les applaudissements de ce délicieux concert live sont en reliefs ! un beau spectacle, il ne manque que l’image, et encore c’est a se demander si la vidéo ne pourrait elle pas nous détourner de cette délectation acoustique saisissante, le sentiment de proximité avec l’artiste et la scène atteint ici un sommet, un ange passe et une émotion s’installe dans la pièce.

cover-final-web-carreThomas Enhco & Vassilena Serafimova
Cet album découvert il y a peu va s’inviter à coup sûr dans mes playlists de tests, car la dynamique y est exceptionnelle et le mariage de timbres piano / marimba des plus intéressants. Ici, la juxtaposition et le contraste des timbres est sublime et le marimba s’offre quelques voltiges aériennes dans la pièce, le spectacle est saisissant, j’adore !

Après quelques heures d’écoute, le temps semble avoir été suspendu et aucune fatigue auditive ne se fait sentir. Je vous souhaite sincèrement d’avoir l’opportunité un jour de faire une écoute de ces panneaux, cette expérience vous immergera dans un nouvel environnement acoustique pour le peu que vous accepteriez de remettre en question vos « références » en la matière. Votre curiosité pourrait bien être joliment récompensée par une très agréable sensation de passer d’une image sonore réduite à un grand format, panoramique !mg-7-1-copyJ’ai aimé

  • Le propos à la fois immersif et reposant
  • Le caractère acoustique très réaliste
  • Le très bon niveau des graves
  • L’excellente qualité de fabrication
  • Le tarif très raisonnable compte tenu des prestations offertes

J’ai regretté

  • La taille des panneaux qui reste assez imposante
  • L’absence d’un modèle plus petit pour de petites pièces

  # # #

Magnepan MG .7 – Caractéristiques techniques

  • Quasi Ribbon, 2 voies, Isodynamique
  • Réponse en fréquence : 45-22 kHz +/- 3dB
  • Sensibilité : 86 dB / 500 Hz / 2.83V
  • Impédance : 4 Ohms
  • Dimensions : 38cm x 138cmx 3,2cm
  • Poids : 12kg (pièce)
  • Tarif : 2600 € la paire

 

%d blogueurs aiment cette page :