M-One_Carbon-001Cette semaine, je vous propose de découvrir en avant-première le nouvel amplificateur Micromega M-One. J’ai en effet eu le privilège de réaliser l’une des toutes premières écoutes privées en France. Rencontre avec une machine singulière à l’occasion d’une très belle séance d’écoutes en compagnie des sublimes Focal Sopra 1.

Il faut monter au premier étage du bâtiment de la société Micromega à Boissy-Saint-Léger pour rejoindre le bureau de Didier Hamdi, le Directeur général. Avant de s’installer dans le tout nouveau salon qui jouxte son bureau, nous prenons le temps d’échanger sur la genèse et l’ambition de ce projet.

Un nouvel appareil pour quoi faire ?

Si la question peut paraitre curieuse (notamment pour un fabricant comme Micromega), c’est pourtant à cette question essentielle, voir existentialiste que l’équipe de Micromega a tenté de répondre. Dès 2014, la marque décide d’organiser une grande réflexion et de repartir de la feuille blanche. « Nous avons cherché à nous différencier des nombreux produits de la concurrence en apportant une réponse innovante au casse-tête acoustique auquel sont confrontés tous les systèmes. Le M-One va embarquer un correcteur acoustique qui offrira une expérience musicale optimale. Par ailleurs, l’architecture de cet ampli dac est totalement nouvelle et va permettre pour chaque utilisateur de bénéficier d’une expérience unique et d’un produit réellement personnalisable. Au-delà d’un nouvel appareil, il s’agit en réalité d’un nouveau concept qui donnera naissance à d’autres appareils de la gamme M-One, cela va permettre à Micromega de franchir une nouvelle étape dans son développement » tient à préciser Didier Hamdi.

logo_marsVous avez dit correction acoustique ?

Je le répète inlassablement sur ce blog depuis sa création, la complexité multifactorielle de tout système doit composer de fait avec la dimension acoustique de votre pièce d’écoute qui intervient dans une très grande part à la sonorité de votre installation. C’est à partir de ce constat que Micromega a fait développer une technologie de correction acoustique avec le système MARS (Micromega Acoustique Room System). Cette option proposera l’enregistrement de différentes mesures acoustiques de votre pièce à l’aide d’un microphone (fourni avec le M-One) , ces données collectées seront immédiatement analysées par le M-One qui proposera une correction acoustique pour l’auditeur. Une autre réjouissance va concerner les amateurs d’écoutes au casque avec une sortie « binaurale », le M-One va proposer en option un remix de vos sources stéréo dans ce format. Une option intéressante notamment pour l’écoute de petites formations. A noter que si cette technologie n’est valable qu’à partir d’une écoute casquée et n’importe quel type de casque fera l’affaire.

Une ligne élégante et personnalisable

Le premier contact avec l’appareil est saisissant, il surprend par sa compacité avec coffret en aluminium taillé dans la masse. Les finitions sont superbes et l’assemblage ne mérite aucune critique. Les finitions au rendu mat sont du plus bel effet, cet appareil a décidément une « belle gueule », une esthétique robuste qui a réussi à se marier compacité et élégance. A noter quelques trouvailles comme ce double écran d’affichage qui permettra une double lecture selon que l’appareil est posé à plat ou accroché sur un mur à la verticale. La connectique ultra complète (voir specifications techniques en fin d’article) a par ailleurs été organisée très en retrait du bord de l’appareil, une astuce qui permettra de rendre les câbles totalement invisibles lorsque l’appareil sera installé sur son support mural.

CONFIGURATEUR M-One

Micromega n’a pas seulement conçu et réalisé un très bel objet, si sa couleur se décline en sept finitions, l’appareil sera en réalité totalement personnalisable à l’aide d’un configurateur 4D sur le web qui permettra d’entrer le code couleur de son choix et de pouvoir ainsi visualiser l’appareil avant la prise de commande. Le configurateur permettra aussi de choisir de possibles options techniques comme le système MARS ou la sortie casque en son 3D. A l’exception de la coque aluminum (fabriquée en Asie), cet appareil est vraiment du “Made in France” pur jus, la carte est fabriquée par la société française Eiffage, Micromega collabore avec des artisans français qui apportent aussi leurs savoir-faire dans la réalisation de certaines finitions, l’assemblage des appareils est entièrement réalisé dans les ateliers de Micromega à Boissy.


DSCF1938

Mon écoute privée

En compagnie de mes playlists de mes Cds, je me suis donc installé dans le petit salon de Micromega, qui, je tiens à le rappeler, n’a rien d’un auditorium. Un canapé cuir vintage fait simplement face au système : un M-One 100 alimente une paire de Focal Sopra 1 à l’aide de câbles Micromega M-One (un produit conçu en partenariat avec le fabricant normand Absolue créations qui sera disponible prochainement). Les sources du système sont composées d’un lecteur CD « vintage » Micromega Aria, un NAS et un ordinateur MacBook pro équipé du player Qobuz pour une écoute en streaming. Parmi les nombreuses plages écoutées, j’en ai sélectionné cinq pour vous livrer mes impressions d’écoute (à noter que l’option MARS n’est pas encore disponible et donc non active pendant ces écoutes).

philippe-jaroussky-vivaldi-virtuoso-cantatasPhilippe Jaroussky/Ensemble Artarese « Vivaldi – Virtuoso Cantatas ». Ce cantate de Vivaldi interprété par le hautecontre Jaroussky est un bijou. La définition des timbres des instruments en arrière-plan est des plus subtile et la signature acoustique du violoncelle et de la guitare est délicieuse. La voix du maitre vient de se poser sur cet ensemble avec simplicité, élégance et un naturel évident. La richesse et la beauté des harmoniques supérieurs de la voix de Philippe Jaroussky sont à tirer les larmes, la force mélodique qui s’exprime ici est toute en retenue.

hugh-masekela-hopeHugh Masekela « Hope ». Ce titre est une véritable source d’énergie, les premières attaques de notes à la trompette sont époustouflantes. Après l’arrivée des chœurs et l’entrée de la basse électrique, la montée en puissance est très ludique et le relief de la scène sonore est superbe. La section rythmique se déploie dans une remarquable fluidité, une belle reproduction vivante de ce thème légendaire, .

InstantanesPaul Personne « Instantanés ». La guitare électrique de Paul personne offre ici tout son grain avec une belle texture électrique, la scène sonore est exceptionnelle et la voix rocailleuse du chanteur s’offre à nous avec une présence sans commune mesure, l’écoute devient très vite jouissive, les claviers flottent en arrière-plan et c’est juste formidable, tellement vivant. Le couple M-One / Sopra libère ici une sublime énergie avec une rapidité sans faille.
41gIZJwo-qLHadouk trio « Live à FIP ». Superbe enregistrement en public, la superposition des sonorités très timbrées, parfois boisées se déploie dans une scène sonore tri dimensionnelle, la présence vivante des musiciens est réaliste et sincèrement perceptible, emballant. Je découvre une multitude de micros détails que je n’avais pas encore entendus, le bas médium est généreux, articulé avec du corps et continue pleinement à redonner à cet enregistrement une nouvelle vie.


71uwVmmEOpL._SL1500_Raquel Andueza « In Paradisio ». Cet album est un petit morceau de paradis, avec une interprétation intime et véritablement « habitée ». Le magnifique enregistrement acoustique réalisé dans l’ancienne église San Pedro de Madrid révèle ici avec une grande subtilité la légère réverbération naturelle du lieu. Les timbres du téorbe sont  d’un réalisme acoustique formidable qui nous permet de déguster le caractère boisé de l’instrument. La voix de Raquel Andueza se pose et se déploie dans une clarté solaire, à cet instant un moment de grâce traverse la pièce.


J’ai été enchanté par cet appareil qui possède de nombreux talents pour offrir des expériences musicales des plus vivantes. Il convient de saluer une fois de plus le panache et la créativité de Micromega pour se démarquer avec brio d’une approche de la hifi qui repose trop souvent sur l’arrogance et le clinquant. Micromega vient de signer un joli coup de maitre avec une bien belle machine à musique.

M-One_Gris-004 (1)Spécifications techniques – Micromega M- One M100

  • Puissances : M100  2 x 100W sous 8 Ohms en class AB
  • Entrées : bluetooth aptx, numérique coaxiale, numérique optique, numérique aes – ebu, numérique usb 32 bits dsd, dsd/dop, dsd native, numérique i2s1, numérique i2s2, lan asynchrone 32 bits dsd/dop, dsd native, phono – mm/mc, analogique rca, analogique balanced, entrée micro pour m.a.r.s , entrée trigger
  • Sorties : SUB Out, Speaker Out, Balanced Pré-Ampli Out, Sortie Trigger
  • Divers : Chargeur USB pour fonctionnalité optionnelle, Prise USB pour mise à jour du soft, RC5 aluminium remote control handset
  • Options : Binaural on headphone, M.A.R.S, Correction automatique de pièce EQ1 (5 Bandes), M.A.R.S, Correction automatique de pièce EQ2 (Multi-bande + Correction de Phase)
  • Poids : 10.1 KG
  • Tarifs : à partir de 3790 € 

Produits à venir dans la gamme M-One :

  • M-One 150W
  • Blocs mono (2x350W sous 8 Ohms)
  • M-One DAC
  • M-One Drive
%d blogueurs aiment cette page :