Participez au grand jeu concours gratuit
et tentez de gagner des abonnements Qobuz

qobuz logo final 2

Qobuz change de main ! ce jeudi 14 janvier, j’ai donc assisté à la conférence de presse du «nouveau» Qobuz. Une belle occasion pour revenir sur la singularité d’une plateforme pas comme les autres, découvrir les nouveautés pour 2016 et mettre un peu les pieds dans le plat de la “Hi-Res” !

Petite séance de rattrapage pour ceux qui auraient manqué les épisodes précédents : Qobuz est une plateforme française de téléchargement et de streaming de musique en ligne. Ses particularités : la qualité CD, un contenu éditorial additionnel et un catalogue diversifié qui ne se contente pas de l’offre des majors.

L‘année 2014 a été compliquée pour notre champion tricolore, une procédure de sauvegarde arrivée à son terme a conduit Qobuz inéluctablement le 10 novembre dernier à être placée en redressement judiciaire avec l’indispensable nécessité de trouver un repreneur pour sauver l’entreprise. Yves Riesel le cofondateur de Qobuz rappelle, avec un peu d’amertume, que l’entreprise a été dans l’impossibilité de trouver les quelques millions d’euros nécessaires à la survie de l’aventure. Une situation d’autant plus paradoxale que Qobuz a enregistré une augmentation de 55 % de son chiffre d’affaires en 2015. La plateforme Qobuz accueille près de 1,5 million de visiteurs uniques chaque mois, son magazine s’est par exemple enrichi de plus de 10.000 articles.

shareXandrie_fb

Qui est le nouvel éditeur de Qobuz ?

Pour les utilisateurs que nous sommes, les difficultés n’ont pas affecté le service de Qobuz, seuls les contenus éditoriaux notamment en matière de recommandation ont été quelque peu revus à la baisse ces derniers mois. Depuis le 29 décembre, le groupe Xandrie a pris le contrôle de Qobuz. Denis Thébaud, PDG de Xandrie s’est voulu rassurant, sa volonté d’investir pour développer l’entreprise Qobuz va s’opérer dans la continuité et dans le respect de l’identité de l’entreprise. Ce changement de main est d’autant plus rassurant que Xandrie semble bénéficier d’un écosystème économique solide au sein du groupe THEBAUT qui regroupe plusieurs sociétés de divertissement et de technologies dont certaines sont cotées en bourse.

Xandrie est un acteur du divertissement digital en France, éditeur et distributeur de jeux vidéos, une nouvelle entité de bibliothèque digitale ce livre et de presse « Allbrary » va prochainement voir le jour et Qobuz va parfaitement compléter cette offre en matière de musique. Si Xandrie apporte des capitaux frais à l’entreprise avec un investissement de 15 millions d’euros pour le développement, deux tiers pour le marketing et un tiers pour l’investissement technologique, il compte bien aussi mutualiser la technologie de Qobuz avec celle de Xandrie pour réaliser au passage quelques économies d’échelle. Pour le reste, l’équipage de Qobuz reste à la barre (90 % du personnel a été conversé) et continuera à  travailler dans les mêmes locaux. Il y aura bien entendu avec une totale continuité de service pour tous les clients et du reste Qobuz ne changera pas de nom !


qobuz musique
Des nouveautés en perspectives

Pour cette nouvelle année 2016, le « nouveau » Qobuz a dévoilé quelques nouveautés à découvrir dans les prochains mois qui devraient lui permettre développer l’expérience Qobuz :

  • Une nouvelle interface de programmation (API) devrait bientôt voir le jour permettant à Qobuz d’élargir son écosystème d’appareils compatibles, l’API étant le petit programme embarqué de votre appareil audio lui permettant de reconnaitre et d’intégrer directement les services de Qobuz.
  • Un nouveau site web et un nouveau player sont attendus dans l’été, une nouvelle interface permettra notamment d’intégrer un moteur de recherche plus intelligent.
  • L’application Qobuz sera renouvelée et devrait permettre à l’utilisateur d’avoir un accès direct et simplifié aux livrets des disques.
  • Une nouvelle application « Qobuz magazine » devrait aussi voir le jour afin de suivre l’actualité musicale que vous soyez abonné ou non.
  • Enfin la bibliothèque musicale sera entièrement refondue, une nouveauté qui devrait probablement permettre d’éviter le désagrément de constater parfois des « trous » dans vos Playlist d’albums qui ne deviennent plus disponibles.

J’ai interrogé en aparté plusieurs personnes de l’équipe qui expliquent ces désagréments par une réindexation des titres des catalogues des maisons de disques (qui obligent l’utilisateur à refaire une recherche pour recompléter sa playlist) . Certains messages du type « les ayant droits n’ont pas rendu possibles l’écoute de cette piste » s’expliquent par le refus de certains labels (comme ECM par exemple) d’autoriser une écoute en streaming. On peut cependant espérer que le nouvel éditeur de Qobuz s’emploie retrouver un dialogue avec quelques  maisons de disques pour les convaincre de partager de nouveau certains titres de leurs catalogues .

qobuz-certifie-hi-res-audio-premiere-en-europe_054124

HI-Res : leurre ou réelle avancée qualitative ?

Le développement du streaming en haute résolution (HI-Res) va se poursuivre et s’amplifier chez Qobuz, il convient de noter que depuis novembre ce service en haute résolution est également disponible avec la petite galette Google Chromecast (dont j’ai déjà parlé dans un précédent article) à l’aide d’ une simple mise à jour ici.

Qobuz nous informe avoir fait une enquête auprès de ses utilisateurs et il en ressortirait que 95% des utilisateurs de Qobuz (source interne difficilement vérifiable) seraient intéressés par la Haute Résolution, je reste tout de même un peu étonné par ce pourcentage. Si le streaming ou le téléchargement en qualité CD est incontestablement une avancée qualitative remarquable, je pense que l’utilisation des fichiers HI-Res est beaucoup plus délicate. Je reste convaincu que pour réellement profiter de la différence qualitative de ce format de fichier Hi-Res par rapport à celui d’un CD, il convient de s’équiper d’un matériel compatible haut de gamme et de faire une écoute dans d’excellentes conditions acoustiques. Je pense vraiment que l’utilisation de ce format HI-Res dans de petits appareils audio de passable qualité est un leurre et n’a aucun sens ! Je crains que cette offre Hi-Res ne représente en réalité plus un argument marketing qu’un réel progrès qualitatif qui pourrait être apprécié par tous. Quoi d’autre après la Hi-Res ? la super super Hi-Res ? Il faut espérer que Qobuz ne tombe pas dans ce piège de la performance et d’une vaine course à l’échalote des Bits. Il me revient en mémoire les derniers mots d’Yves Riesel avant de passer la main : « avant d’être de la techno, Qobuz est avant tout un projet artistique » faisons le voeu de tout cœur que les équipes et le nouveau pilote sauront aussi s’en souvenir et s’en inspirer.

# # #

%d blogueurs aiment cette page :