front“Je suis Jazz, c’est ma vie” disait joliment Archie Shepp (c’est aussi le titre d’un très beau film de Franck Cassenti sur le saxophoniste). Je vous propose cette semaine une petite sélection de dix albums qui illustre quelques belles déclinaisons d’un jazz “pur jus”. Je ne revendique nullement de rendre compte ici de la très grande diversité du jazz, j’ai au contraire opéré cette sélection avec le parti pris d’un jazz plutôt acoustique. Tous ces artistes témoignent d’un propos créatif enthousiasmant, la qualité de ces enregistrements sont remarquables et représentent de mon point de vue de solides références pour leur capacité à offrir une proximité intime avec ces artistes. Dans la famille jazz intimiste et petite formation acoustique où le jazz s’épanoui à merveille je voudrais un solo, un duo, un trio, sans oublier quelques voix triées sur le volet, vous me rajouterez quelques bons enregistrements live bien mijotés et une sélection de quelques curiosités comme ce “social studies”, un album fondateur de Carla Bley. Voici donc une play list de dix albums jazz à ne pas manquer. Bon voyage !

 3700368435588_600

Eric Watson en solo ” Shetches of solitudes”(Night Bird Music – 2002)
Un monologue intérieur intense et d’une grande beauté

0004400134322_600

Lee Konitz & Michel Petrucciani ‘Toot sweet” (OWL – 2001)
Un duo sublime, une complicité exceptionnelle, l’équilibre entre les deux instruments
est tout simplement majestueux.

0004400134262_600

Mal Waldron & Jeanne Lee “After Hours” (OWL – 2001)
L’extreme voix grave et sensible de Jeanne Lee est débarrassée de tout artifice,
un naturel au service d’un propos mélodique exigeant.

1250517389_henry_texier_trio

Henri Texier  trio ” The scene is clean” (Label Bleu – 1991)
Pivot incontestable du jazz européen, The “Master Texier” est ici royal dans un répertoire ouvert,
généreux et tout simplement authentique !

Wes Montgomery with Wynton Kelly Trio Smokin at the Half Note 1965 V1

Winton Kelly trio + Wes montgomery “Smoking at the half note” (Verve -1965)
 Un enregistrement référence de 1957 vous avez dit enregistrement analogique ?
Une importation du Japon, une prise de son à déguster sans modération !

front

Carla Bley “social studies”(WATT/ECM -1981)
Le gras des cuivres nous replonge un peu dans le son jazz du début des années 80,
le lyrisme orchestral de Carla Bley 
propose un univers mélodique créatif, attachant et tout simplement libre !

Digital_at_Montreux,_1980_LP

Dizzy Gillespie “at Montreux 1980” (Pablo Live – 1981)
L’énergie du grand Dizzy sur la scène de Montreux, un concert jazz blues de référence,
on profite ici d’une vraie complicité avec le public.

0001343121742_600

Ray Brown trio “LIve from New York to Tokyo” (concord Music – 2003)
Il faut surtout écouter le deuxième album enregistré à Tokyo de ce double CD.
(publié aussi sous le titre Bam Bam Bam), l’acoustique de la salle est particulièrement réaliste.

1191158086_chet_baker_singsChet Baker sings It could happen to you” (Riverside 1958)
Comment résister à la fraicheur vocale de ce jeune Chet Baker ?

51RAGPPM1VL

Madeleine Peyroux ” Careless Love” (Universal 2004)
Une voix troublante dont le grain qui fait immanquablement penser à celui de Billie Holliday,
une sensibilité nostalgique qui touche instantanément.

# # #

Ecoutez cette playlist sur Qobuz, Spotify ou Deezer

%d blogueurs aiment cette page :