6-1860-grande-utopia-tweeterIl n’est tout simplement pas possible d’évoquer la Haute-Fidélité française tout au long de ce blog sans porter un regard particulier sur Focal tant cette marque est devenue un acteur incontournable de la Haute Fidélité en France et dans le monde.

Ce matin de décembre, le site Focal de Saint Etienne porte encore les traces d’un hiver rude. Lorsque l’on arrive sur le site, on tombe nez à nez avec un bâtiment moderne en verre qui regroupe le staff administratif de l’entreprise. Cette unité fait figure d’un lego à coté des imposantes unités de stockage et de production, bienvenue au cœur de l’entreprise Focal.

focal site

Un premier coup d’œil au gigantesque bâtiment consacré au stockage des produits prêts à expédier donne un peu le vertige et en dit long sur la capacité de production de l’entreprise. Il faut pénétrer dans un second bâtiment pour découvrir le cœur de métier de Focal : la fabrication des haut-parleurs qui sont l’objet depuis de très nombreuses années d’une recherche et d’un développement sans cesse renouvelé. Des palettes de saladiers sont entreposés dans l’entrée : les quantités impressionnent, des pièces qui iront très vite rejoindre les lignes de montage (le saladier est corps en acier qui maintien l’ensemble des pièces d’un haut- parleur). Si les chaines de production permettent d’augmenter les volumes, ici nous sommes vraiment en présence d’une production semi automatisée, des machines complexes ont été conçues par les ingénieurs « méthode » de Focal et fabriquées sur mesure pour les unités de production de l’usine.

IMG_0243

La membrane : l’ADN de la marque
Un peu plus loin, dans un espace réservé, on fabrique les membranes des haut-parleurs. Organe sensible, la membrane pourrait être comparée aux cordes vocales d’un chanteur. Fabriquer une membrane représente un défi technique car elle doit satisfaire plusieurs critères contradictoires : légèreté, rigidité, amortissement. Apres avoir présenté il y a près de vingt ans la première membrane sandwich (deux feuilles de fibres de verre enfermant une structure de mousse). Focal a innové récemment avec la membrane sandwich Flax qui utilise même procédé mais en utilisant des feuilles de lin. Matériau deux fois plus léger que la fibre de verre, de surcroit écologique, le lin provient du Nord de la France qui est l’un des principaux producteur européen (lire mon précédent article sur le sujet). Ici, la première étape de manipulation des pièces de lin tissée est manuelle avant de confier l’assemblage complexe de la membrane à une machine sous le contrôle vigilant d’un opérateur.

IMG_0270

A l’étage, l’ambiance est autre, j’ai l’impression d’être passé de l’atelier au laboratoire, ici on bénéficie d’un bel éclairage naturel pour la fabrication des tweeters (haut-parleur destiné à reproduire les fréquences élevées, c’est à dire les aigus). Les tweeters représentent l’autre marque de fabrique de Focal avec notamment le tweeter à dôme inversé : une innovation qui permet de bénéficier d’un tweeter à haut rendement, peu directif et qui permet une meilleure spatialisation des hautes fréquences. Mon hôte me demande de ne pas photographier une machine soigneusement enfermée dans une pièce vitrée. Il s’agit d’un four servant à cuir les tweeters en béryllium, la durée de cuisson et la température sont en effet tenus secrets et font l’objet d’un brevet industriel. Ce tweeter est une première mondiale, il équipe les modèles haut de gamme (Utopia et Electra) il est capable de couvrir plus de cinq octaves, offrant notamment la perception de micro détails sonores.

IMG_0292Chambre sourde de 350 m3 permettant la mise au point des prototypes

La politique d’innovation de Focal ne se limite pourtant pas à ces deux organes essentiels, plus tard dans la journée, Gérard Chrétien, le Directeur général de Focal me rappellera qu’un important travail de recherche a été opéré notamment sur les colles utilisées pour la fabrication des membranes et leur assemblage avec les haut-parleurs : “vous ne pouvez pas imaginer à quel point la colle, ca change le son d’un haut parleur” me confiera t-il.

En quittant le bâtiment, je passe devant les lignes d’assemblage dont l’objet est d’équiper les caissons, il s’agit d’installer les haut-parleurs, tweeters, filtres et autres composant permettant de finaliser la fabrication de l’enceinte acoustique. Pour les modèles haut de gamme (Utopia et Electra) les caissons proviennent de l’ébénisterie Focal de Saône et Loire (Bourbon-Lancy) et de divers fournisseurs européens et asiatiques pour les autres modèles. Toutes les enceintes Focal sont assemblées ici à Saint Etienne, Focal tenant à maitriser parfaitement le processus de fabrication et d’assemblage de A à Z.

focal audi

Après avoir dialogué longuement sur les aspects techniques et évoqué l’épopée industrielle de la marque et ses perspectives avec Gérard Chrétien (dont l’entretien sera publié en janvier), ma journée chez Focal s’achève par une séance d’écoute privée. Autant le dire tout de suite, ici nous ne sommes pas dans des conditions domestiques de “Monsieur tout le monde” mais dans le magnifique et nouvel auditorium à l’acoustique exceptionnelle et je ne vais pas bouder mon plaisir. Après l’écoute de trois paires d’enceintes de la gamme Easya et Aria alimentées par une solide gamme d’électroniques Naim, cerise sur le gâteau, on me propose une écoute les grandes Utopia, un projet et un produit hors norme qualifié par Gérard Chrétien en personne de totalement déraisonnable !

La musique se présente avec une autorité tranquille, le moment est rare, sublime, c’est le grand bleu, l’immersion est totale. On ne se rapproche pas de la musique, elle vient à nous et nous appartient comme une seconde respiration. A cet instant, le temps s’arrête et la musique s’offre avec une générosité rare.

Un reportage photo complet de ma visite est disponible  sur Facebook

images

Focal en quelques chiffres : 17.000 m2, 180 personnes. Chaque jour Focal produit 550 enceintes, 400 kits auto et 3400 hauts parleurs. 70% de la production est destinée à l’export à destination de 160 pays. La marque a été créée en 1979, son chiffre d’affaire a atteint 42 millions d’euros en 2012. En 2011 avec le rachat de Naim, Focal est devenu le premier acteur audio en Europe avec des fonds 100 % européens. 

%d blogueurs aiment cette page :