DSCF9749

Tout au long de la discussion, Stéphane et Emmanuel Dubreuil tiennent à rappeler que l’ensemble du projet industriel d’Atoll Electronique s’est organisé autour de la volonté forte de fabriquer en France un produit autant que possible 100% français . Pour l’ensemble de la gamme de produits Atoll, le fabriquant a repertorié entre 1000 à 1500 références d’articles. A écouter mes interlocuteurs, le défi ne fut pas si compliqué à relever. Si de nombreux composants sont bien évidemment fabriqués exclusivement en Asie, ces derniers ne représentent à vrai dire que 6 % du prix d’un appareil. Des éléments techniques essentiels proviennent bel et bien de fournisseurs français : les transformateurs sont fournis par une société lyonnaise, les faces avant en aluminium brossé viennent de Metz, Les condensateurs et les filtres sont fabriqués à Saint Nazaire. Seules les pièces comme le dissipateur et le microprocesseur sont respectivement italien et américain. Ensuite, la soudure des composants, le câblage des circuits imprimés, le montage final des appareils, les tests, le stockage et les expéditions sont entièrement gérés dans l’usine de Brécey.

atoll_composants

Le “Made in France” gage de succès pour l’international ?
Comme pour de nombreux fabricants, la carte du “made in France” est un véritable atout pour de nombreuses régions du mondeLes ventes à l’international représentent aujourd’hui 45 %, celles si sont en très forte progression depuis 2012, il faut se trouver vers l’est et l’orient pour trouver les pays les plus friands de la marque : l’Allemagne, l’Europe de l’Est et le Japon. Même si l’accès au marché international n’est pas toujours simple, paradoxalement, la taille modeste de l’entreprise représente un atout pour s’adapter aux différents marchés “notre capacité de réactivité technique fait une différence, part exemple au Japon, la norme wifi est différente, et il nous a fallu impérativement adapter notre streamer pour ce marché, ce que nous avons fait immédiatement. En Allemagne, en raison de la sensibilité des installations électriques, il a fallu par exemple changer les fusibles internes de nos appareils.” raconte Stéphane Dubreuil.

32104large
Amplificateur IN 200, devenu l’un des produits star de la marque

Flexibilité et proximité : les deux clefs du succès
On l’a bien compris, Atoll électronique se porte bien, mais avant de se développer à l’international, Atoll a réussi à séduire les consommateurs français avec des produits d’un excellent rapport qualité, musicalité, prix. Des appareils qui sont au demeurant reconnus pour leur grande fiabilité. Là encore, il semble bien que la taille modeste de l’entreprise ait joué en sa faveur avec une très bonne capacité de réaction, ” si nous avons besoin, pour raison ou pour une autre de modifier un composant ou un assemblage dans une machine, notre réactivité est quasi immédiate” rappelle Stéphane Dubreuil, une réactivité tout aussi performante avec la gestion en directe du support client en a fait aussi sa force et qui lui a permis d’asseoir son image de proximité.

atoll_logo

Notre conversation prend fin autour de l’identité sonore de la marque, “Pourrait-on affirmer aujourd’hui qu’Atoll représente une identité sonore typiquement française ?” la question est lâchée, elle semble surprendre, puis Stephane Dubreuil répond très sereinement “ si on pouvait parler d’une identité française il y a quelques années avec des marques YBA ou Micromega qui revendiquaient clairement un parti pris de transparence et un son assez cristallin, notre démarche est toute autre. Notre objectif a toujours été de concevoir des amplificateurs qui ne s’entendent pas et qui offrent la plus grande neutralité possible.” rappelle Stephane Dubreuil et Laurent Mansion de conclure ” Tous ceux qui écoutent nos produits pourront le constater, il faut vraiment faire une expérience de l’écoute pour se rendre compte que les reproches que l’on a pu nous faire sur une soit disant identité sonore un peu sèche  sont totalement infondés et fait vraiment parti des légendes urbaines. ” 

A la rentrée, j’aurai le plaisir de vous proposer une série compte rendu d’écoute un peu particulier : des systèmes 100 % français, Atoll fera bien évidemment partie de ces possibles “assemblages tricolores”.

%d blogueurs aiment cette page :