ZEF MAX-web-zoom

A l’occasion du dernier salon de Munich, ATOHM a présenté un nouveau câble : le ZEF MAX. Depuis quelques jours, j’ai installé ce nouveau câble sur l’un de mes systèmes. Un produit haute performance avec un prix très démocratique et qui rivalise sans pâlir avec des produits dont le seul fait de mentionner les tarifs ici serait considéré comme indécent.

Ce câble reprend la technologie et les matériaux qui ont fait le succès de la série “ZEF” développée par le franc-comtois ATOHM. On y retrouve 6 brins centraux en cuivre OCC  (cuivre monocristallin d’une extrême pureté), complétée par un toron de fils périphériques en cuivre UC-OFC (Ultra-Casted OFC argenté véritable) d’environ 310 brins, une isolation en fluoropolymère FEP (réalisée par extrusion sous atmosphère contrôlée) et un gainage souple en PVC blanc qui offre au produit un esthétisme sobre, discret mais assez élégant.

boutique

Ce câble est proposé avec les connecteurs Athom WT-STU. Ces derniers sont constitués d’une part d’un corps qui se fixe sur le câble par l’intermédiaire de deux vis de pression d’une part et d’une fiche banane ou d’une fourche d’autre part . Enfin, un astucieux petit accessoire : le “splitter” est un guide en plastique qui permet d’éviter toute désolidarisation accidentelle de la gaine PVC lors des manipulations, ce “splitter” offre par ailleurs une élégante finition du produit. ATOHM propose ce câble à un tarif très compétitif de 45 € le mètre ou un kit complet (ZEF MAX SET) comprenant : 2 × 3 mètres de ZEF MAX assemblés avec des connecteurs WT-STU et des SPLITTER-M, le tout livré dans un élégant écrin de tissu noir pour un prix de 440 euros.

kit zef max

Une démarche  responsable Ce produit se positionne indéniablement sur un segment haut de gamme qui conviendra notamment aux systèmes les plus exigeants . ” Le propos de départ à été d’améliorer notre gamme par un produit avec les meilleurs composants tout en gardant un prix accessible et raisonnable, nous ne nous inscrivons pas du tout dans une démarche où certains constructeurs n’ont aucun scrupules à réaliser d’énormes marges et de surcroît avec des composants qui ne sont pas toujours en rapport avec les prix demandés.» précise Thierry Comte le Directeur Général d’Athom. Une démarche responsable clairement revendiquée qui vise à respecter le consommateur avec une offre raisonnée et raisonnable . Sur la question du “Made in France”, Thierry Comte veut faire preuve de transparence en rappelant que si ce câble est assemblé en France, sa fabrication est réalisée par un fournisseur à Taiwan avec lequel il travaille depuis de nombreuses années avant de rajouter « qu’il est parfaitement impossible de se lancer dans la fabrication d’un tel produit en France, car il s’agit d’une technologie particulièrement pointue ».

zefmax3

Le parti pris de ce produit est d’offrir autant que possible un signal authentique et réaliste, avec une grande neutralité en essayant de réduire autant que possible les distorsions. Avec ce produit haut de gamme, ATHOM a cherché à être le plus fidèle possible avec notamment une excellente conductivité sur une très large bande passante afin de préserver la pureté du signal et prévenir toute forme de distorsion liée aux charges électrostatiques.

Ecoute L’écoute est saisissante, la transparence générale reste très convaincante, la restitution est dynamique et ouverte, les détails sont très présents sans exagération dans les effets. Loin de tout artifice “flatteur” et fort d’une belle transparence, ces ZEF MAX restituent la musique dans ses plus infimes nuances et ses plus subtiles variations sans aucune altération ni ajouts. L’image sonore est riche sans surexposition, naturelle, la transparence générale génère un flux musical est étonnamment ouvert et libre. Même si son propos est différent, il rivalise dans difficulté avec l’un de mes câbles préférés du moment le super maxi-trans II (qui pourtant offre un détourage des timbres des plus remarquables). Si l’on s’en tient à son tarif, autant dire qu’il doit avoir bien peu de concurrents sérieux. Il est indéniable que ce câble devrait superbement servir les électroniques et les enceintes les plus exigeantes grâce notamment à une exceptionnelle neutralité. Pour des oreilles moins averties, il convient de rappeler que son petit frère le “ZEF SPEAKER” à 30 euros le mètre constitue une autre belle façon d’échapper à la jungle des câbles d’enceintes pour celui qui voudrait s’équiper avec sérieux sans avoir la crainte de devoir payer le prix fort.

%d blogueurs aiment cette page :