mydac_1

Le marché morose ? des produits qui ne se vendent plus ? une petite rengaine dans l’air du temps qui révèle sans doute une part de vérité mais qui est parfois totalement démentie par de beaux succès commerciaux. Retour sur la dernière  “success story” à la française, une petite boite qui souffle sa première bougie et qui a reçu un véritable triomphe de la part des consommateurs : le convertisseur MyDac de chez microméga.

Vous aimez le Blog ?
Vous allez adorer le livre !

Sans doute comme de nombreux consommateurs, j’ai a eu moi aussi quelques difficultés pour acquérir dans cette petite boite magique, victime de son succès, Micromega a en effet eu quelques soucis temporaires pour répondre à la demande, il faut dire que la mariée était plutôt belle : un DAC (convertisseur) 100 % made in France, un produit simple, de petite taille, élégant et surtout très performant et musical, le tout pour un prix à moins de 300 €.

5492

La première chose qui m’a frappé lorsque j’ai eu l’objet en main c’est son poids plume (300 grammes) et sa taille : à peine plus grande d’un CD. Micromega a fait le pari pour cette nouvelle série “My” de fabriquer des électroniques avec des coques en plastique moulé, un choix pour offrir un design moderne. C’est aussi un choix industriel et stratégique car comme le rappelle le Directeur de Micromega Didier Hamdi “fabriquer des boites en aluminium coûte très cher, cela représente un prix non négligeable du produit et nous ne voulions plus faire supporter ce coût aux consommateurs” et d’énoncer clairement la philosophie de la nouvelle gamme “My” : le prix, la qualité et un design moderne.

Le MyDac a permis à de nombreux consommateurs de franchir le pas de la musique dématérialisée sans se ruiner avec l’assurance d’un produit français de qualité, son utilisation horizontale ou verticale permettra de l’intégrer discrètement dans un système Hifi quel qu’il soit.

Micromega-MyDAC-Noir_Vi_1200circuit interne du MyDac

Ne nous y trompons pas , malgré le prix et le coté presque ludique du produit, Micromega n’a fait aucune concession sur la qualité de construction et les performances du convertisseur.  A l’écoute il rivalise sans complexe avec des DAC dont les prix sont parfois multipliés par six ou sept. Capable de lire les fichiers 24 bits/ 192 KHz, sans driver pour Mac et avec un petit driver a télécharger pour Windows, la boite est très facile à utiliser et permet de lire des fichiers haute qualité via des fournisseurs de musique en ligne comme Qobuz par exemple. La grosse molette de la face avant est ingénieuse, simple et tout simplement efficace : elle permet de mettre en route l’appareil, puis de sélectionner sa connexion  préférée : optique, coaxiale ou USB , le reste n’est qu’une affaire de branchement : relier la boite à votre ordinateur par un câble USB par exemple et à votre ampli par un simple câble sinch. A noter encore sur le plan technique une alimentation écologique qui garantie une consommation de moins de 0,5 watt en veille et de 2,5 watts en fonctionnement  et une sortie analogique à faible impédance (600 ohms) permettant d’utiliser des câbles de grande longueur.

A l’écoute cet appareil révèle très vite un indéniable talent pour restituer toute la subtilité de la musique, j’ai passé quelques heures à comparer la lecture de certains titres depuis mon CD 24 bits et ceux envoyés par le MyDac via mon ordinateur et Qobuz, et c’est assez troublant au point parfois de ne plus savoir si c’est mon lecteur CD ou mon Mydac qui est la source ! Ce MyDac a connu  un véritable buzz et un succès commercial mérité : Micromega aurait déjà écoulé plus de  5 000 exemplaires du MyDac et les demandes continuent d’affluer du monde entier confirmant ce succès incontestable . Le produit a par ailleurs reçu de très nombreux prix et des éloges unanimes de la presse dont il faut signaler parmi l’imposante revue de presse, l’article dans la plus grande revue américaine Absolute sound qui a déjà classé le MyDac parmi les “produits de légende” en le qualifiant simplement de “miracle” !

Ce produit est le premier de la gamme “My” qui va se décliner avec six produits : vient de sortir un ampli pour casque le MyZik et prochainement est attendu le MyGroov un préampli phono, suivront un amplificateur intégré, un streamer sans fil et un lecteur CD pour former une belle famille et un système complet .

Concevoir et fabriquer en France des produits audiophiles de qualité et à prix raisonnables ? Yes we can !

05737160-photo-myzic-micromega-1
Nouveau produit de la gamme :
Myzik, un ampli pour casque à 190 € !

%d blogueurs aiment cette page :