dm_00130ok

Une arrière cour du vingtième arrondissement de Paris, un grand local, une plateforme de travail partagée par plusieurs start-up, l’ambiance est branchée mais studieuse. Ici, je viens à la découverte d’un ovni français . Je tombe nez à nez face à un modèle laqué comme un piano noir, l’objet me regarde avec ses deux gros haut-parleurs avant.

Vous aimez le Blog ?
Vous allez adorer le livre !

Je cherche un point de repère pour qualifier l’engin : ce n’est ni un bureau, ni une console de travail, ni une station d ‘accueil, ni des enceintes intégrées dans un meuble, c’est un peu tout cela à la fois ! Derrière des lignes très design, l’objet garde en lui le meilleur : sept haut-parleurs, quatre à l’avant,  deux  à l’arrière inclinés à 45°, un haut parleur de basse sous l’objet, une électronique  intégrée qui embarque notamment un convertisseur numérique (fourni par Atoll).

boite

Cette petite console-bureau c’est d’abord un meuble très design, tendance, un peu rétro, une très belle finition avec un plateau de travail en cuir particulièrement élégant , c’est aussi un vrai bureau autonome pour travailler et pour brancher son ordinateur portable, selon les modèles, la connectique est complète, mais l’objet sait aussi reconnaître  tous les appareils nomades grâce à une connexion sans fil bluetooth 4.0 (norme APTX), une prise USB et le DAC intégré  permettent  aussi  de lire des fichiers qualité CD avec un fournisseur de musique en ligne comme Qobuz .

A l’écoute , la restitution sonore est honorable, équilibrée et la présence des graves est assez surprenante, ce n’est pas de la haute fidélité, il faut comparer ce produit à ceux de sa catégorie : les stations d’accueil . L’objet est tendance, plutôt urbain, il trouvera sa place dans un appartement, visiblement plutôt conçu pour lire de la musique embarquée. Si la conception du produit est belle et bien française, (l’un des fondateurs n’est autre que le petit fils de Monsieur Siare, fondateur le marque de haut-parleurs du même nom ) , on peut néanmoins regretter que l’engin soit fabriqué en Asie. En revanche, j’ai apprécié le système ouvert, pas seulement réservé au appareils Mac et le DAC intégré fourni par Atoll . Ce produit s’inscrit résolument dans un démarche de design audio dont l’originalité et les aspects multifonctionnels méritent d’être salués. La boite concept a été lancée sur le marché il y a deux ans et connait un beau développement, ce produit (LD) se décline en trois versions et trois tailles avec des tarifs de 760 à 1540 €.

%d blogueurs aiment cette page :